Haut-uele : Sécurité des journalistes, Gouverneur CBN un modèle (Min Mandana)

Lecteur TRINITY

Haut-uele : Securité des journalistes, Gouverneur CBN, un modèle (Min. Mandana)

La séance de restitution des assises du neuvième congrès de l’Union nationale de la presse du Congo « UNPC » ténu dernièrement à Moanda au Kongo central a eu lieu ce mardi 10 novembre à isiro chef-lieu de la province du Haut-uele et ce, après Kisangani en octobre dernier.

Les professionnels des médias présents dans la capitale de l’or vert une centaine au total, ont suivi avec intérêt le président sortant de la section grande orientale de l’UNPC Damas Esole Kesole Kaya élu par ses pairs dans le comité national de la dite corporation au poste du trésorier général adjoint.

De la sélection des participants au congrès en passant par l’élection de neuf nouveaux membres du comité directeur dont le dévolu a été jeté de manière démocratique sur le président Joseph Kasonga Tshilunde, les personnalités invitées aux assises, les sites touristiques visités rien n’a echapé à l’orateur du jour. Il a annoncé la nécessité de renouveller le comité sectionnaire dans chaque province. A ce sujet justement, Joachim Lwanzo directeur de la radio Jambo fm a été choisi pour expédier les affaires courantes jusqu’à la convocation de l’Assemblée générale élective du tout premier comité de l’UNPC dans le Haut-uele.

Damas Esole Kesole Kaya a conclu son message en exhortant les hommes et femmes de médias sur la nécessité d’obtenir la carte de presse ainsi que l’importance de paiement de la cotisation annuelle à corporation, note depechesdelatshopo.com.

Mais auparavant, le ministre provincial de la communication et médias du Haut-uele, qui s’est prononcé au début de la rencontre, s’est dit fière de l’accompagnement de la presse qui assure la visibilité des actions du gouvernement provincial. Dans son allocution, Norbert Mandana Bambenongama a révélé à l’assistance que « depuis l’avènement du gouverneur Christophe Baseane Nangaa à la tête de la province du Haut-uele (le 10 avril 2019), aucun journaliste n’a été mis ni en prison ni interpellé par le pouvoir judiciaire ou de renseignement encore moins une menace de quelques natures n’a été proféré aux professionnels des médias suite à un délit de presse qu’ils auraient commis dans l’exercice de leur profession sur l’ensemble de la province ».

Le ministre Mandana ajoute que la securité et la protection des journalistes constituent l’une des priorités du gouverneur Christophe Baseane qui veut imprimer dans la province une presse moderne, professionnelle et impartiale capable de vendre l’image et les potentialités que regorge la province au niveau national et international.

Le ministre a rassuré les professionnels des médias du Haut-uele que le gouvernement provincial est ouvert à toute sollicitation de formation des journalistes pour les rendre plus performants dans l’exercice de leur profession. Il a annoncé pour bientôt, une visite guidée dans chaque station de radio en commençant par celles implantées dans la ville d’isiro.

Les dépêches de la Tshopo
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *