Crise institutionnelle dans la Tshopo : La société civile menace

Lecteur TRINITY

Crise institutionnelle dans la Tshopo: la société civile menace.

Dans un communiqué de presse rendu public ce samedi 7 novembre 2020 en fin de journée, le cadre de concertation provincial de la société civile de la tshopo, CCPSC-TSHOPO, s’exclame : « à quand la fin de conflit interinstitutoonnel dans la province de la Tshopo! ».
Une exclamation qui part des observations que cette structure faitiere des organisations de la société civile fait depuis le dépôt de la motion de censure contre le Gouverneur de Province.
Il qualifie cette démarche « d’expression de la démocratie, de la responsabilité des élus et de la redevabilite des autorités politiques vis-à-vis de la population ».
A sa grande surprise, un conflit s’installe plutôt entre l’Assemblee Provinciale et le gouvernement provincial, en lieu et place « d’une dynamique de changement positif dans la gouvernance de la province », regrette le CCPSC-TSHOPO.

Cette conflictualite politique dans une province à situation socio-économique déjà déplorable, mine les intérêts de la population dans un contexte de la pandemie de coronavirus.

Le cadre de concertation provincial de la société civile prend pour responsable de cette situation un groupe de députés provinciaux, avec à leurs têtes, le speaker. De même le gouverneur de province avec certains membres de son cabinet. Il leur est reproché, selon ce communiqué, du « comportement moins honorable et ni républicain qui ne reflète pas une bonne image des autorités de la province ».

Les deux institutions sont invitées par la même occasion de mettre les intérêts de la population au centre de leurs préoccupations.

« Le CCPSC-TSHOPO se réserve le droit d’entreprendre les actions légales afin de rendre possible un avènement de nouvelles autorités provinciales pouvant garantir la paix sociale, le jeu démocratique et le développement », font savoir Jean Baptiste Bosongo et Yves Lutumba, respectivement Président ad-interim et secrétaire technique du CCPSC-TSHOPO, qui signent ce document.

Rédaction.
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *