Covid-19 : Pr Vitamara propose 3 types d’école à la maison.

Lecteur TRINITY

COVID-19: PR VITAMARA PROPOSE TROIS TYPES D’ECOLE À LA MAISON.

Au cours d’une interview accordée à la presse ce mardi 21 avril 2020, le professeur docteur Paul Vitamara Masimango, enseignant à la faculté de la psychologie et des sciences de l’éducation à l’université de Kisangani et Directeur Général à l’Institut supérieur pédagogique, Isp Kisangani a donné la voix sur un sujet d’actualité à savoir l’enseignement à distance pendant cette période de la crise sanitaire mondiale du covid-19.
D’entrée de jeu, ce grand pédagogue explique que l’enseignement à distance est un procédé consistant à apprendre sans avoir besoin de se rendre dans une école pour assister aux cours. C’est en fait l’école à la maison
Ce type d’enseignement est donc le mieux adapté pour limiter la propagation du Corona virus. D’ailleurs, beaucoup de pays en occident recourent actuellement à ce type d’enseignement transférant tous les cours en ligne.
Concernant, la ville de Kisangani, le professeur Paul Vitamara Masimango déclare qu’il est possible de recourir à l’enseignement à distance en utilisant trois voies possibles , mais chacune de ces voies a des exigences.
En premier lieu, les enseignants et les autorités scolaires préparent les matières, les exercices et les devoirs à remettre à tous les élèves à travers leurs parents. Les élèves travaillent à la maison sous l’encadrement de leurs parents. Les enseignants peuvent être consultés au téléphone en cas de difficulté.
Des questions qu’on peut poser à ce niveau :

  • Est-ce qu’à Kisangani, les enseignants sont préparés pour réaliser de tels travaux ?
  • Est-ce qu’ils les feront gratuitement ?
  • Qui prendra en charge les frais liés à l’impression et à la multiplication des copies des cours, des exercices et devoirs à remettre à chaque élève ?
    Est-ce que les parents à Kisangani sont disponibles mais aussi compétents à assurer cet encadrement des enfants en famille ? Il ne faut pas oublier que la gratuité de l’enseignement de base est gratuite en RDC.

En deuxième lieu, on enregistre des leçons, des exercices et des devoirs qu’on fera passer dans les radios et télévisions et les élèves suivent à la maison.
Des questions qu’on peut se poser à ce niveau :

  • Est-ce que les familles de Kisangani ont, toutes, des postes radio et télévision ?
    -Et l’électricité sera-t-elle permanente ?
  • Est-ce possible que les responsables de ces radios et télévisions revoient leurs programmes ? A quel prix ?

Enfin, les écoles optent pour la mise de leurs cours en ligne, c’est-à-dire en recourant aux supports informatiques mettant à profit la vidéoconférence, les médias sociaux : Wattsapp, Facebook et les forums de discussion. Il faut que chaque enseignant et chaque élève dispose d’une connexion Internet, d’un ordinateur portable ou d’une tablette ou d’un smartphone.

  • Est-ce que tous les enseignants et les familles à Kisangani possèdent et surtout manipulent facilement ces outils ?

Dans sa conclusion, le professeur Paul Vitamara Masimango recommande aux autorités politico-scolaires de beaucoup réfléchir sur ces questions si elles veulent appliquer l’enseignement à distance dans la ville de Kisangani.

FROK

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *