Buta: Grogne des vendeurs au marché central.

Lecteur TRINITY

BUTA: GROGNE DES VENDEURS DU MARCHÉ CENTRAL.

Grogne au marché central de la ville de Buta. Les vendeuses et vendeurs boudent la nouvelle nomenclature de la taxe d’étalage passée de 300 à 500 francs congolais et de 500 à 1000 francs congolais. Pour ces commerçants, il est incompréhensible qu’à l’heure où les activités économiques de la ville tournent au ralenti suite à la pandémie à coronavirus, l’autorité urbaine applique cette mesure.

De son côté, le maire de la ville de Buta Charlie Kwateba explique à depechesdelatshopo com que l’ancien taux date il y a plus de cinq ans à l’époque de la cité de Buta. Avec le budget en cours d’exécution, il est temps d’appliquer le nouveau taux pour aider l’administration urbaine à obtenir les moyens de sa politique et relever les nombreux défis.
Le sujet a fait l’objet d’une rencontre entre l’autorité urbaine et la délégation des kapitas de différents rayons de ce lieu de négoce en présence de la fédération des entreprises du Congo, section provinciale du Bas-uele.
Après avoir écouté les plaintes des vendeurs et au regard de la crise sanitaire que traverse actuellement la RDC, le maire de la ville de Buta Charlie Kwateba a décidé de surseoir sa décision. Ainsi, les vendeuses et vendeurs vont continuer à payer la taxe d’étalage conformément à l’ancien taux.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *