Tshopo/ Assemblée provinciale: Des agents accusent le président Bokungu.

Lecteur TRINITY

TSHOPO/ ASSEMBLÉE PROVINCIALE : DES AGENTS ACCUSENT LE PRÉSIDENT BOKUNGU.
Vingt-neuf agents administratifs dont 11 femmes de l’Assemblée provinciale de la tshopo à Kisangani, dénoncent les irrégularités commises par le président de cet organe délibérant, Gilbert Bokungu Isongibi, les écartant et ou les remplaçant par sa décision de l’aménagement du personnel administratif. Ils l’ont exprimé dans un mémorandum lui adressé en date du 20 Janvier 2020 dont une copie est parvenue à depechesdelatshopo.com.
Selon eux, cette décision rendue publique le 13 Janvier 2020 est en violation de plusieurs textes légaux et réglementaires. Car, soutiennent-ils, il y est constaté que 29 agents admis sous statut, différents grades confondus, et commissionnés ont vu leurs noms remplacés par des nouvelles unités n’ayant aucune base dans l’administration parlementaire et la production des documents techniques y relatifs.
Ils fustigent le fait que le numéro 1 de l’Assemblée provinciale a marché sur un secteur ne relevant pas de sa compétence. Ce dernier ne devait se limiter aux personnels politique et d’appoint dont il a la latitude de se répartir les quotas avec les autres membres du bureau et des commissions permanentes et, de façon générale, avec tous les députés provinciaux pour y placer les leurs.
Ceci étant, les signataires du mémorandum demandent au président de l’Assemblée provinciale de la tshopo de revoir leurs cas en les réhabilitant dans leurs fonctions.

Giris
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *