Tshopo : L’intérim d’un ministre par un commissaire viole-t-il la constitution?

Lecteur TRINITY

TSHOPO : L’INTERIM D’UN MINISTRE PAR UN COMMISSAIRE VIOLE-IL LA CONSTITUTION?
Le gouvernement provincial de la tshopo a tenu samedi 29 février 2020 la réunion ordinaire du conseil des ministres. Le compte rendu a été lu par la commissaire provinciale Albertine Likoke qui assume l’intérim de la ministre provinciale des médias et porte parole de l’exécutif provincial, en mission à Kinshasa.
Cela suscite déjà une polémique au sein de la classe politique. Est-ce qu’un commissaire provincial peut assumer l’intérim d’un ministre provincial ?
La première réaction vient du président de la commission Politique Administrative et Juridique de l’Assemblée provinciale de la tshopo. L’honorable Theoveul Lotika Likwela n’est pas du tout d’accord :  »
Déjà, un commissaire provincial n’est pas membre d’un Gouvernement provincial. Le faisant, c’est violer les prescrits de l’article 198 de la constitution de la Rdc qui parle  » d’un Gouverneur, d’un vice- Gouverneur et des Ministres provinciaux.
Un poste non reglementaire surérogatoire et budgétivore.
Je trouve scandaleux que quelqu’un ( commissaire) qui n’a pas qualité fasse interim d’un
Ministre et aller jusqu’à faire un compte rendu conseil de ministre à la chaine nationale.
Je pense qu’il s’agit là d’une entorse administrative grave « 
Une autre réaction est celle de Pierre Hubert Moliso Nendolo Bolita, ancien procureur de la République, ancien Vice-gouverneur et député natîonal honoraire.
 »
« un commissaire provincial ne peut jamais et jamais alors faire l’intérim d’un Ministre, sinon un motard viendra un jour faire l’intérim du gouverneur. »
Et de poursuivre : « 
le commissaire provincial ne saura jamais être interpellé par l’assemblée provinciale ».

Du côté du gouvernement provincial, tous les efforts de la rédaction de depechesdelatshopo.com pour joindre Jean Stanis Bilanga Monga Mwali, porte parole de Louis Marie Walle Lufungula afin de donner sa réaction n’ont pas abouti.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *