Ituri : L’exécutif coupe court à l’intoxication.

Lecteur TRINITY

ITURI: L’EXÉCUTIF COUPE COURT A L’INTOXICATION.
Dans une communication faite à l’opinion publique, le gouvernement provincial de l’ituri remet la pendule l’heure.
Selon son porte parole, le ministre provincial Jean Egudra Nyadri dément formellement les rumeurs: « Depuis près d’une semaine, certains lanceurs d’alerte, la plupart, recensés dans les médias dits professionnels, s’emploient à répandre les mensonges selon lesquels, l’argent perçu dans le cadre de la perception de la taxe conventionnelle pour la reconstruction : droits de consommation sur les produits pétroliers se serait volatilisé de la Trust Merchant Bank où il était logé. Ce qui est un mensonge ourdi pour porter atteinte aux actions de votre Gouvernement Provincial et semer le trouble au sein de la population.
A l’issue de la signature de la convention de partenariat et de financement avec la Fédération des Entreprises du Congo avec le contreseing du Comité professionnel des importateurs des produits pétroliers, votre Gouvernement Provincial après s’être rendu compte de la bonne exécution de ladite convention, va lancer un appel d’offre pour les travaux de modernisation et d’asphaltage de 11, 7 kilomètres de voirie de la ville de Bunia ».
Et le ministre porte parole du gouvernement Bamanisa de poursuivre : « La procédure de sélection de l’entreprise devant exécuter les travaux s’est déroulée conformément à la loi relative aux marchés publics et en totale intelligence avec les partenaires précités du Gouvernement provincial.
A cet effet, un protocole d’accord pour les travaux de modernisation et d’asphaltage avait été signé au mois de décembre 2019 entre votre Gouvernement Provincial et l’entreprise SAFRICAS CONGO SA qui avait gagné ce marché et lequel protocole prévoyait la signature du contrat et le démarrage des travaux au mois de février 2020.
Dans le contrat signé avec l’entreprise SAFRICAS au mois de février, il est fait l’obligation au Maître d’Ouvrage qu’est le Gouvernement Provincial, de libérer au bénéfice de l’entreprise exécutant 30% du prix total du marché pour le lancement des travaux proprement dits.
En exécution de ce contrat, le Gouvernement Provincial a viré à la société SAFRICAS la somme de Dollars Américains un million cent mille (1.100.000 USD), avec la promesse de compléter ladite somme pour réaliser les 30%, comptant sur la bonne foi de ses partenaires notamment la Fédération des Entreprises du Congo et le Comité Professionnel des importateurs des produits pétroliers.

Le ministre provincial des finances regrettent les comportements de certains acteurs politiques et réitére la détermination du gouvernement provincial tout en appelant à l’unisson : » il faut noter que des individus étonnement sans mandat se rendent régulièrement à la Banque pour solliciter l’état de ce compte, ce qui ne peut leur être fourni par cette dernière.
L’état de compte n’est partagé qu’avec la Fec (au sein de laquelle se trouve le comité professionnel des importateurs des produits pétroliers), partenaire; et la Banque a pour mission de payer directement l’entreprise chaque mois, par traites bancaires de la valeur nominale minimum de 275.000 USD.
Cependant, il est à signaler à ce jour que la perception du mois de Février n’a pas atteint le minimum de 275.000 USD, et il n’a été payé que 175.000, ce qui risque de remettre en cause les termes de la convention. Cela est dû au non paiement et au retard accumulé par le plus grand importateur Petro Maisha qui bénéficie de modalité de paiement mensuel eu égard au volume de l’importation libellée à son nom aux livres de la DGDA.
Cette question sera soumise à la FEC afin de s’assurer que le non paiement ne perturbe ce contrat.
Si certains espèrent toujours que ces montants seront partagés ou consommés pour d’autres fins, ils se trompent et qu’ils cherchent d’autres revenus, car ce montant est destiné à la réhabilitation des voiries urbaines de la ville de Bunia.
Les travaux de la reconstruction de la province étant lancés, le Gouvernement espérait voir la fédération des forces vives pour la réussite de ceux-ci et non de recevoir les coups de crosse dans les fondations de cet ouvrage public.
Le Gouvernement Provincial invite les acteurs politiques à quitter les débats des rues et d’aller vers les acteurs institutionnels pour avoir des informations crédibles au lieu de se nourrir des mensonges qui inondent les réseaux sociaux.
Le Gouvernement Provincial appelle enfin ses partenaires de médias à plus de professionnalisme et à l’amour de la Province. »
FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *