Politique : Violences aux universités, le parti ML/Tshopo soutient T. Luhaka

Lecteur TRINITY

Politique: Violences aux universités, le parti politique ML/Tshopo soutient Thomas Luhaka.

Une matinée politique organisée ce samedi 1er février au siège du ML, Mouvement Liberal à Kisangani. Occasion pour les cadres et militants de ce parti politique membre du Front commun pour le Congo d’apporter leur soutien au ministre de l’enseignement supérieur et unversitaire, Thomas Luhaka Losenjola pour les mesures prises face à la crise qui sécoue ce secteur depuis l’annonce des frais des études pour l’année 2019-2020.

Selon la declaration politique signée par Christian Balabala, président fédéral du ML dans la province de la Tshopo dont une copie est parvenue à la rédaction de depechesdelatshopo.com, le ministre Thomas Luhaka fait promouvoir une gouvernance universitaire efficace et efficiente. Ils lancent tout de meme une sévère mise en garde à ceux qu’ils appellent fauteurs en eau trouble, qui tentent de manipuler les étudiants en les poussant à commettre des actes de barbarie et de vandalisme, sous le faux prétexte de la hausse des frais d’études.

Avant la lecture de cette declaration, le Professeur Roger Ekongo, l’un des cadres de ce parti, a invite les militants à « fédérer les énergies pour réussir à assoir les valeurs défendues par leur parti politique ».

Marie Louise Bembe de la ligue des femmes a vanté les rôles importants de la femme dans un parti politique. Une femme en politique doit être en mesure de mieux transmettre le message que l’homme. Et d’ajouter que la femme doit jouer le role de catalyseur en cas de différend.

Le président de la ligue des jeunes, Dieu-Merci Toponi attire, quant à lui, l’attention de l’assistance sur la participation des jeunes dans les enjeux politiques de la RDC. Selon lui, « les jeunes qui entrent dans le parti politique doivent apporter le changement dans la société, au lieu de priviligier la recherche de poste et des intérêts égoïstes. Les jeunes plongés dans le chômage et à la pauvreté, les acteurs politiques en profitent pour appauvrir davantage les jeunes en les utilisant pour détruire leurs adversaires politiques. Les jeunes doivent banir les anti valeurs », conclut Dieu Merci Toponi.


Enfin, Christian Balabala exhorte les jeunes de son parti politique à l’humanisme, l’une des idéologies du ML afin d’éradiquer les anti valeurs.

Rédaction
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *