Revue de la presse boyomaise du 30 Janvier 2020

Lecteur TRINITY

REVUE DE LA PRESSE BOYOMAISE DU 30 JANVIER 2020.

  1. Un vol pas comme les autres fait encore parler de Basoko.
    « Basoko : Un vol spectaculaire à la résidence de l’honorable Moleko » est à lire dans depechesdelatshopo.com. Les voleurs ont opéré dans la nuit de mardi à mercredi dans la résidence de la députée nationale honoraire et ancienne ministre Anastasie Moleko Moliwa à Basoko. Ils emporté dans leur sale besogne 21 millions de francs congolais, 8 ordinateurs et autres biens de valeur appartenant à un établissement de jeu Pari foot.
    Selon ce média en ligne, ce qui étonne plus d’un est que cette résidence se trouve à côté du bureau 2 des FARDC.
    Aux dernières nouvelles, 2 suspects ont été interpellés par les services de sécurité.
  2. La polémique sur la décision du doyen de la faculté des lettres n’a pas encore dit son dernier mot. Cette fois ci, c’est un homme en toge noire qui entre dans la danse.
    rfmtv.net titre :  » Kisangani : La décision du doyen de la faculté des lettres violé la liberté d’expression vestimentaire, selon Dominique Kangamina.
    Réagissant à la décision du doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Kisangani quant à l’interdiction de port par les étudiantes de pantalons ainsi que d’autres sortes des vêtements légers, Dominique Kangamina, avocat au barreau de la tshopo estime que cette décision violé la liberté d’expression vestimentaire. Il précise qu’il n’existe pas un code vestimentaire qui interdit le port de tel ou tel autre vêtement à l’université. Car, les cultures changent suivant l’évolution du monde. Selon lui, le doyen devrait dire en quoi le port de tel vêtement empêcherait l’étudiante de répondre à son devoir à savoir, participer aux enseignements, et aux enseignants de dispenser leurs cours.
  3. L’exploitation minière doit bénéficier aux entités territoriales décentralisées. Ainsi, le gouvernement Ilukamba se pense sur la question.
    Lecoqdel’est.net écrit :  » Haut-Uele : Vers l’effectivité de la redevance due aux ETDs: Les ministres Azarias Ruberwa et Willy Kitobo sont arrivés à Watsa. Selon ce média en ligne, le ministre d’État en charge de la décentralisation et son collègue des mines qui sont arrivés à Doko, territoire de Watsa, en province du Haut-uele veulent se rendre compte de l’effectivité de la redevance que paie la société kibali Gold Mines aux ETD. Après cette mission, il sera question de la prise d’une décision pour le renforcement de la loi au profit des provinces et ETD impactées par l’exploitation minière en RDC.
    Enfin, Le coq de l’est.net rappelle que l’étape du Haut-uele vient clore la mission qui a commencé dans le Lualaba, le Haut-katanga et le Nord-Kivu.
  4. S’intéressant au social des boyomais qui grincent de dents, rfmtv.com tire la sonnette d’alarme avec le titre « Social: Déguerpissement forcé devant la sozagec, les victimes se plaignent.
    C’est le samedi 25 Janvier 2020 que l’opération de déguerpissement des occupants de l’espace vide situé devant l’ancienne Sozagec dans la commune Makiso a commencé.
    Cet espace est occupé depuis plusieurs années par des tenanciers des bistrots, pharmacies, salons de coiffure, ateliers de réparation électrique, boutiques et autres petits commerces, mais qui ont été détruits ce jour-la par les éléments de la police qui, selon les victimes citées par rfmtv.net, ont accompagné l’autorité communale.
    Selon toujours les victimes, aucun délai ne leur avait été donné, sinon, elles auraient déménagé en bonne et due forme sans que leurs kiosques ne soient détruits.
    Vu le chômage, elles lancent un cri d’alarme aux autorités pour leur trouver un autre endroit.

Revue de la presse boyomaise, une sélection de François Okondamomba Olongo.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *