Tshopo : Des Déserteurs dans l’administration dans le collimateur

Lecteur TRINITY

Tshopo : Des Déserteurs dans l’administration publique dans le collimateur.

Sur instruction du gouverneur de province, le secrétaire provincial de l’administration publique en province de la tshopo, François Batumbu Mungamba préside depuis lundi 21 janvier 2020 à Kisangani, une commission d’enquête visant à dénicher les agents et fonctionnaires de l’État fictifs et ceux qui brillent par les absences prolongées dans leurs postes de travail, a appris depechedelatshopo.com.

Selon nos sources, ce contrôle physique des agents dans les services déconcentrés, qui commence dans le chef-lieu de la province va se poursuivre dans les territoires afin de marier les numéros matricules à leur porteurs, attribuer les notifications et affectations à ceux qui n’en ont pas, remplacer les Déserteurs par d’autres personnes en quête de l’emploi et enfin consolider une base des données actualisées après l’integration dans l’appareil de l’État d’environ 23 000 personnes en décembre 2018 dans la Tshopo.

S’agissant du contrôle proprement dit, il est question d’affronter les pieces d’identités (dossier de l’agent) au nombre exact de sa prestation mensuelle contenue dans le registre des présences mais egalement poser quelques questions à l’agent pour s’enquerir justement du niveau des connaissances de son service et de ses animateurs, ajoute notre source.

L’opération est effectuée par les experts locaux dirigé par le prosec Batumbu accompagné par Simon Simbo, chef de la division provinciale de la fonction publique.

Quelques sites ont été choisis pour faciliter le travail, d’abord dans les divisions provinciales, la mairie, les communes puis l’operation va se poursuivre dans les territoires de la Tshopo avant de s’étendre dans d’autres provinces issue de la grande orientale.

Obama KASORO
Les dépêches de la Tshopo
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *