Tshopo : L’administrateur de Basoko echappe à une fusillade.

Lecteur TRINITY

TSHOPO: L’ADMINISTRATEUR DE BASOKO ECHAPPE À UNE FUSILLADE.
L’administrateur du territoire de Basoko vient d’échapper à une fusillade. Les auteurs du forfait sont trois militaires ainsi que leur Commandant. La scène a eu lieu ce mardi 21 Janvier 2020 aux environs de 9h30 au chef-lieu du territoire devant tous les membres du comité local de sécurité, confirment plusieurs sources concordantes.
Le seul péché de madame Sabrina Dako est d’avoir demandé à ces hommes en uniforme de sortir des détenus de leur cachot interdit pour des infractions de droit commun et que seul l’amigo de la police nationale congolaise est habilité à les garder.
Pris de colère, ces militaires ont braqué l’arme sur le chef de l’exécutif territorial tout en lui proférant des injures, a appris depechesdelatshopo.com.
Contacté la rédaction du média en ligne, David Yofemo Malomalo, président du bureau de coordination de la société civile forces vives de la tshopo condamne cette humiliation de l’administrateur du territoire de Basoko et appelle les autorités compétentes à sanctionner les auteurs de cette tentative. Pour lui, c’est inacceptable de saper à l’honneur de la femme.
Selon la victime, l’AT Sabrina Dako, elle a déjà fait rapport à sa hiérarchie.
Tous les efforts de depechesdelatshopo.com pour joindre le ministre provincial de l’intérieur et sécurité n’ont pas abouti.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *