Kisangani : Ce qui se passe à Congo palace, au marché et dans la rue.

Lecteur TRINITY

KISANGANI: CE QUI SE PASSE A CONGO PALACE, AU MARCHÉ ET DANS LA RUE.

Tshopo, Un lundi presque timide ce matin à Kisangani.
La journée s’est levée dans une psychose suite aux menaces de certains motards de manifester dans la rue ce lundi matin. Menaces qu’ils ont, si on s’en tient aux sources officielles locales, proférées depuis le week-end dernier en signe de protestation contre une nouvelle taxe des plaques d’immatriculation moto que le gouvernement provincial impose à tout conducteur de moto. Louis Marie Walle Lufungula a lancé ladite taxe la semaine dernière.
Tout le week-end jusque ce matin, les autorités politiques et de sécurité multiplient des messages de civisme fiscal. En même temps, elles mettent en garde toute tentative visant à défier l’autorité de l’État ce matin. Jusque 9h, heure locale, les commerçants du marché central de Kisangani hésitent d’étaler leurs marchandises.

La police bloque le passage sur l’avenue de l’église où est érigé l’hôtel Congo Palace, qui attend son inauguration après sa réhabilitation. Selon le ministre provincial de l’intérieur, ce matin sur la RTNC, les motards ont promis de s’attaquer à cet hôtel en signe de protestation.
Cette situation s’ajoute à une autre frustration des vendeurs du marché central de Kisangani à cause de la majoration, par l’autorité urbaine de la taxe d’étalage. Elle passe de 200fc à 500 fc.
Mais, la circulation devient timidement normale. L’administration publique, les banques commencent à ouvrir.
Bien que des groupes des gens se créent ça et là. N’étant pas trop sûr de ce que les motards réservent plus tard.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *