Tshopo : Pratiques familiales essentielles, 40 journalistes formés sur les 17 informations prioritaires à donner.

Lecteur TRINITY

TSHOPO : PRATIQUES FAMILIALES ESSENTIELLES, 40 JOURNALISTES FORMÉS SUR LES 17 INFORMATIONS PRIORITAIRES À DONNER.

Il se tient depuis ce vendredi 27 Decembre 2019 un atelier de sensibilisation des professionnels de média sur l’épidémie à virus d’Ebola. Le centre d’accueil Saio sert de cadre de deux jours organisé par la division provinciale de la santé de la tshopo avec l’appui du fonds des nations unies pour l’enfance.
L’un des orateurs, Docteur Alphonse Biselenge, chargé de surveillance épidémiologique à la DPS a entretenu les participants sur un sujet important : les informations prioritaires à donner sur les pratiques familiales.
Il s’agit de la vaccination, la nutrition, le dépistage de la malnutrition à base communautaire, le lavage de mains au savon ou à la cendre, l’utilisation des latrines hygiènique, l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticides à longue durée d’action, l’inscription et le maintien des enfants à l’école, la consommation de l’eau potable.

Sur cette liste, il faut ajouter l’enregistrement des enfants à l’état civile à l’âge légal, la prise en charge correcte de la diarrhée à domicile, la lutte contre le mariage précoce d’enfants, la prévention des violences sexuelles, la prévention du VIH SIDA, la planification familiale, l’agriculture et l’environnement, la sécurité, l’entretien des routes et enfin le développement économique.
Le docteur Alphonse Biselenge a exhorté les professionnels de média de vulgariser à travers leurs émissions, journaux et articles de presse les 17 pratiques familiales essentielles pour le bien communautaire.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *