Tshopo : La feuille de route pour une gestion non-conflictuelle du parc national de la Lomami.

Lecteur TRINITY

TSHOPO : LA FEUILLE DE ROUTE POUR UNE GESTION NON CONFLICTUELLE DU PARC NATIONAL DE LA LOMAMI.

La salle des réunions du centre d’accueil Ruwenzori a servi de cadre à la séance d’échanges organisée par l’organisation non gouvernementale APEM, Actions pour la Promotion et la Protection des Peuples et Espèces Menacés. C’était ce mardi 17 Decembre 2019, constate le reporter de depechesdelatshopo.com.

Ces échanges ont porté sur les activités menées dans la zone tampon du parc national de la Lomami.
L’occasion était bien indiquée pour Blaise Mudodosi Muhigwa de présenter à l’assistance la feuille de route ainsi que le plan d’actions s’inscrivant dans le cadre du projet « suivi et plaidoyer auprès des parties prenantes pour une gestion inclusive du parc national de la Lomami.
Concernant la feuille de route, il y a des objectifs fixés. Il s’agit de renforcer la participation des communautés à la prise de décision et à la gestion du paysage TL2, sécuriser et clarifier les droits des communautés aux terres et aux ressources, soutenir le développement local et les moyens de subsistance alternatifs notamment les activités génératrices de revenus, et enfin, résoudre la question des violations des droits humains et de mauvais traitements de la part des eco-gardes.
Mais auparavant, Bernard Adebu Abdallah, directeur des programmes de l’ONG APEM a expliqué les missions et le rayon d’action de son organisation.
Il faut noter que les participants à cette séance, une trentaine au total, sont des acteurs étatiques et non étatiques du secteur de l’environnement et de la conservation de la nature.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *