Tshopo : Destruction méchante et incendie des campements des cultivateurs de Masako, Ongdh Eco-justice tire sur la sonnette d’alarme.

TSHOPO : DESTRUCTION MÉCHANTE DES RECOLTES ET INCENDIE DES CAMPEMENTS DE CULTIVATEURS DE MASAKO, ONGDH ECO-JUSTICE TIRE SUR LA SONNETTE D’ALARME.

Dans une correspondance signée par son coordonnateur Jean-Paul Lingofo et adressée au ministre provincial en charge de l’environnement de la tshopo dont une copie est parvenue à depechesdelatshopo.com, l’ONG de défense de l’environnement et des droits des communautés locales Eco-justice monte au créneau et sollicite un moratoire en faveur des cultivateurs déguerpis sauvagement de la réserve forestière de Masako.

Elle rappelle qu’en date du 14 novembre 2019, une exécution sauvage et extrajudiciaire est intervenue à l’encontre des prénommés qui ont été déguerpis de leurs bases de vie, mieux campement de manière forcée et cruelle par des policiers sans décision de justice.
Soutenant la revalorisation et le respect du statut juridique de ladite réserve qui est un domaine public de l’État placée sous un régime restrictif dont toute la forme d’occupation et ou d’exploitation contraire à ses objectifs est prohibée, Eco-justice estime que les droits humains ne peuvent pas être ignorés, bafoués et sacrifiés sous n’importe quel prétexte comme il en a été le cas.
Eco-justice constate avec amertume des actes de dérapage des policiers envoyés sur le terrain qui, au lieu de faire partir paisiblement ces cultivateurs en toute légalité, ont plutôt incendié plus de 50 campements de ces derniers, détruit méchamment leurs récoltes, arrêté arbitrairement certains d’entre eux, jusqu’à causer une perte en vie humaine.
Enfin, Eco-justice estime qu’il y a nécessité de faire droit à ces pauvres cultivateurs dont la survie, la scolarité de leurs enfants et plusieurs ménages payeront le prix.

Située à une dizaine des Kilomètres de Kisangani sur l’ancienne route Buta, la réserve de Masako est une aire protégée placée sous la gestion de la faculté des sciences de l’Université de Kisangani.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *