Ituri : Le ministre Egudra à Mahagi et Aru pour une grande mobilisation des recettes.

Lecteur TRINITY

Ituri : Le ministre Egudra à Mahagi et Aru pour une grande mobilisation des recettes.

Après s’être soumis au devoir de redevabilité cent jours après sa prise des fonctions en qualité de ministre provincial en charge de l’économie et finances, Janvier EGUDRA, combinant la bureaucratie et l’itinérance, est à la tête d’une grande délégation composée des hauts cadres de la Direction Générale des Recettes de la Province de l’ituri ( DGRPI) depuis le lundi 28 octobre 2019.
En substance, en marge de la prouesse technique et fonctionnelle reconnue aux actions de ce membre du gouvernement Bamanisa, l’homme s’est lui-même engagé à bord de son véhicule de fonction, pour calibrer cette grande mission qu’il inscrit dans le cadre de la poursuite de la vision politique gouvernementale de la restructuration complète et du cadrage des recettes de la Province de l’Ituri.

Après deux mois d’évaluation du mode de perception de la taxe conventionnelle pour la reconstruction levée sur la consommation à la pompe des carburants terrestres importés par le comité professionnel des importateurs de ces produits, le ministre provincial Janvier Egudra Nyadri s’est vu obligé de descendre lui-même dans l’arène fiscale aux frontières, question de s’assurer de la stricte observance du mécanisme de perception contenu dans son instruction adressée à la DGRPI à cet effet depuis le 15 août dernier.
Ainsi donc, dès son arrivée à Mahagi ce lundi 28 en début dans la soirée, le Ministre provincial a aussitôt réuni son équipe pour une séance de travail sur le déroulement de la mission. A cet effet, un cahier de charge clair, cohérent a été adopté.
En début de la journée de mardi 29, après avoir présenté les civilités aux autorités locales, M.Egudra a conduit sa délégation au poste frontalier de Anzidha, où une fructueuse réunion d’évaluation de la collaboration avec le bureau local de la DGDA sur pied de l’article 351 du code douanier s’est tenue dans le bureau du contrôleur chef local, monsieur Mande.
Trois conclusions importantes ont sanctionné cette rencontre, à savoir :

  1. L’installation dans les locaux de la douane d’un agent de la DGRPI sous couvert du contrôleur de la DGDA, pour assurer le contrôle et ordonnancement optimal de tous les mètres cubes importés par cette entrée de la Province;
  2. La suppression de tout autre mode de perception hors banque ;
  3. L’ouverture d’un compte spécifique intitulé Province de l’Ituri v/c Entretien routier/pétrolier.
    Après le poste de Anzidha, le ministre, en compagnie de sa suite, s’est immédiatement rendu à un autre poste stratégique qui ne cesse de parler de lui, à savoir, le poste de Karombo.
    De la même manière qu’à Anzidha, le Ministre provincial a eu des mots justes en s’adressant au contrôleur chef local.
    Un accord de principe a été levé dans le sens de communication permanente et à temps réel des statistiques de différentes importations, surtout les produits de consommation sur lesquels la Province prélève certaines taxes (tissus imprimés, friperie, bières et boissons gazeuses importées, etc.)

<> renchérit-il à dépêchedelatchopo.com

Dans sa gibecière, le ministre provincial n’a pas laissé de côté l’épineuse question de la réorganisation de la perception de la taxe de péage sur la RN27.

<> affirme le patron de l’économie et finances de l’Ituri.

Le matin du mercredi 30 octobre, la grande délégation va se déplacer pour Aru pour le même ratissage opérationnel.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *