Kisangani : L’évêque Eradi Mugalu bin Caleb condamné à 2 ans SPP.

Lecteur TRINITY

KISANGANI : L’ÉVÊQUE ERADI MUGALU BIN CALEB CONDAMNÉ À 2 ANS SPP

Il était 22 heures à Kisangani quand le Tribunal de Grande Instance de Kisangani a pris la cause en délibéré et le jugement a été rendu dans les minutes qui ont suivi.
L’évêque Eradi Mugalu Bin Caleb, responsable de l’église Piscine de Guérison, puis que c’est de lui qu’il s’agit, est poursuivi pour quatre chefs d’accusation à savoir :
1.Violation de domicile,

  1. Coups et blessures simples,
  2. Vol avec violence et
  3. Destruction méchante.
    Ainsi, rendant sa décision, le tribunal de grande instance de Kisangani a condamné l’évêque
    Caleb Bin Heradi à 2 ans de servitudes pénales principales, au payement de 250.000 FC amandes et 15.000$ dommage et intérêt pour les préjudices causés aux parties civiles avec arrestation immédiate.

Dans la nuit de jeudi 24 à vendredi 25 octobre 2019 après le jugement, l’homme de Dieu a été acheminé à la Prison Centrale de Kisangani.

Pour rappel, le Ministère Public l’avait poursuivi dans un procès en flagrance pour ces quatre chefs d’accusation pour lesquels il est condamné au premier degré. L’évêque Caleb s’est, mercredi 23 octobre dernier vers cinq heures du matin fait accompagner de près de 40 personnes à bord de 7 motos dont la plupart d’entre eux ont pris le large selon les renseignements donnés par les témoins au Tribunal dans la maison de Mupendeke Urbain, Chef de Division Administrative et Financière de l’Office des routes sur l’avenue Kinshasa dans la commune de la Makiso.
Seul l’évêque Caleb et quatre autres de ce groupe ont été trouvés en flagrance de ces quatre chefs d’accusation.

Sébastien Mulamba.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *