Ituri : « Province à vocation de développement rapide », dixit Janvier Egudra.

ITURI : PROVINCE À VOCATION DE DÉVELOPPEMENT RAPIDE, DIXIT JANVIER EGUDRA.

Dans un entretien à bâton rompu avec les reporters de depechesdelatshopo.com ce mardi 15 octobre 2019 à Kisangani, le ministre provincial en charge de l’économie et finances, porte parole du gouvernement provincial de l’ituri s’exprime au sujet du séminaire en faveur des institutions provinciales. Assises organisées par le ministère natîonal de la décentralisation et réforme institutionnelle, avec l’appui financier de PNUD.

Pour Janvier Egudra Nyadri, ces assises tombent à pic. ‘Avec la première expérience enregistrée depuis l’installation de nouvelles provinces vers fin 2015 et la mise en place des institutions provinciales en 2016, tout est parti du tantonnement. On n’a pas eu à asseoir une référence de la gestion, une conduite des affaires de l’État », reconnait J. Egudra. Conséquences, la fonction parlementaire n’était pas bien cernée par certains élus provinciaux. Il en est de même pour les ministres provinciaux qui n’ont pas la connaissance parfaite de ce qu’un membre du gouvernement provincial doit faire. Parfois, on attend que l’impulsion ainsi que les instructions puissent venir du gouverneur comme si on était dans un cabinet Politique. Et pourtant un ministre provincial est un responsable de son secteur », réagit ainsi le porte parole du gouvernement de l’Ituri. A ce titre, il doit avoir des initiatives de développement en apportant des innovations.
Ainsi, les fonctions d’État doivent être assumées par des personnes dotées de grandes capacités afin que les nouvelles provinces connaissent le développement.

Dans un autre volet, le ministre d’État en charge de la décentralisation et réforme institutionnelle Azarias Ruberwa Manywa a dans son mot d’ouverture des travaux cité nommément l’ituri. Il a déclaré que lors de la campagne référendaire en 2005, il avait demandé aux ituriens de voter pour l’actuelle constitution envue de la concrétisation de la décentralisation et apporter le développement. Plus de trois ans après la mise en place de la nouvelle province, où en sommes-nous ? Répondant à cette question, le porte parole du gouvernement Bamanisa déclare que l’installation de nouvelle province a apporté en ituri la synchronisation entre les initiatives privées très avancées et le pouvoir de l’État pour déclencher un développement structuré.
Actuellement, en dépit de l’insécurité qui écume quatre de cinq territoires de l’ituri et qui génère les problèmes humanitaires de grande envergure ainsi que l’épidémie d’Ebola, le gouvernement provincial sous le leadership de Jean Bamanisa Saidi déploie beaucoup d’efforts pour que les rêves des ituriens puissent finalement devenir une réalité. Janvier Egudra Nyadri est revenu sur les quatre piliers du programme quinquennal du gouvernement Bamanisa pour le décollage de l’ituri.
Et de conclure que l’ituri est une province à vocation de développement rapide et urgent.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *