RDC : Les congolais appelés à promouvoir le Bambou, une des sources de l’économie verte( Message IRAGI)

RDC : LES CONGOLAIS APPELÉS À PROMOUVOIR LE BAMBOU, UNE DES SOURCES DE L’ÉCONOMIE VERTE. ( MESSAGE IRAGI)

Le monde célèbre chaque le 18 septembre la Journée Mondiale du Bambou. Instituée lors du 8e Congrès Mondial du Bambou (World Bamboo Congress) tenu en 2009 à Bangkok (Thaïlande), la JMB est une occasion d’informer la communauté tant nationale qu’internationale sur les multiples usages du bambou et leur contribution à l’atteinte de certains instruments de développement au niveau mondial notamment l’Accord de Paris sur le Climat, la REDD+, le Défis de Bonn, les ODD, etc., en vue d’en faire une promotion dans le cadre de la protection environnementale et le développement durable.

« Durant les deux dernières années, nous avions tous fourni des efforts considérables en intégrant des composantes bambous dans certains projets de la FAO. Ce partenaire privilégié du gouvernement congolais avait appuyé ce dernier en lui dotant d’un document de Politique Nationale Bambou, vivier d’actions pour faire du bambou une ressource stratégique susceptible d’aider le pays à réaliser sa vision contenue dans la Stratégie-cadre Nationale REDD+ de la RDC, celle du développement d’une économie verte d’ici 2030, déclare Franck Iragi, spécialiste en bambous dans un communiqué dont une copie est parvenu à la rédaction de depechesdelatshopo.com.

Le bambou étant la récolte du futur, Franck Iragi invite vivement les congolais à en faire sa promotion.
Selon la documentation consultée par depechesdelatshopo.com dans le cadre de la journée mondiale de bambou, le bambou est une ressource vitale pour l’humanité. Sa large distribution à travers le monde recouvre des milliards de personnes et d’animaux qui en dépendent quotidiennement. Avec des milliers d’utilisateurs comme nourriture, vêtements, papier, fibres, abri et inspiration, le bambou a toujours contribué aux multiples exigences physiques et aux besoins spirituels de l’humanité. Aucune autre plante n’a une telle myriade d’utilisateurs. En outre, le bambou peut être transformé en des centaines des produits dérivés tels que de la nourriture, poteaux d’agriculture et de structures, panneaux et matériaux composites pour maisons et bâtiments, produits ménagers polyvalents( meubles, ustensiles de cuisine,…), Véhicules de transport ( bateaux,…), bicyclette, planches à roulettes et même avions ultralegers, pâtes et papiers, fibres textiles, produits medecinaux et biochimiques.
Des plantations des bambous gérées de manière durable peuvent stimuler le développement social et economique et remplir les fonctions écologiques et écologiques importantes pour améliorer la planète terre.

Rédaction
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *