Kisangani : ASPHALTAGE du boulevard du 30 juin, PDU s’active pour rattraper le retard.

KISANGANI : ASPHALTAGE DU BOULEVARD DU 30 JUIN, PDU S’ACTIVE POUR RATTRAPER LE RETARD.
Quelques jours après la prise de ses nouvelles fonctions, le coordonnateur du projet de développement urbain visite Kisangani où il arrive samedi 14 septembre 2019. Dans la ville boyomaise, le PDU, un projet de la banque mondiale finance les travaux de réhabilitation et de modernisation du prolongement du boulevard du 30 juin dans la commune Makiso, travaux dont le coup d’envoi a été donné en mai dernier. Cette visite est une occasion pour Lazare Dakahudyno Wakale Minada de prélever la température, mieux procéder à l’évaluation à mi-parcours, note le reporter de depechesdelatshopo.com.
Tout commence le lundi 16 septembre 2019 par la visite à la base logistique de l’entreprise chinoise CFHEC. C’est ici où l’on stocke tous les équipements ainsi les divers matériaux de construction. Accompagné des experts en communication, en Technique et en environnement de sa structure, le coordonnateur Dakahudyno reçoit des explications des responsables de ladite société. Après la base logistique, la délégation quitte le centre ville et prend la direction de la route de l’aéroport de Bangboka. Arrivé au pk 14, le cortège atteint la carrière d’extraction des matériaux de construction de la route. C’est pour s’assurer de la qualité de ces derniers.
De retour au centre ville, Lazare Dakahudyno Wakale Minada et sa suite sont sur le boulevard du 30 juin. La visite du chantier part du pk 0 jusqu’au point Kilomètrique final. Constat, les ingénieurs de la CFHEC sont à pieds d’oeuvre, les caniveaux sont déjà bien construits pour la canalisation des eaux. Des observations sont faites sur les endroits nécessitant d’etre améliorés.
A l’issue de la réunion présidée dans l’après midi par Lazare Dakahudyno Wakale Minada afin d’évaluer les visites effectuées conjointement par le PDU, l’OVD, la mission de contrôle, la CFHEC et la mairie, il a été recommandé à l’entreprise chinoise de se concentrer sur les travaux de base en vue de respecter la date contractuelle de la fin des travaux, le 20 janvier 2020. Au cours de la rencontre, trois points ont été au cœur des débats : la gestion globale du contrat, le problème technique et les questions environnementales et sociales.
Concernant, la gestion globale du contrat, il a été relevé un faible taux d’exécution des estimé à 35%.
Quant au problème technique, la mission a procédé au recradage par rapport aux études faites. Il a été également noté les problèmes des réseaux SNEL et REGIDESO qui bloquent la bonne exécution des travaux.
Enfin, au sujet des questions sociales et environnementales, certaines observations ont été faites à CFHEC pour Amélioration conformément aux normes.
Après la visite des terrains, l’heure est venue pour Lazare Dakahudyno de faire rapport aux autorités notamment le gouverneur de la province de la tshopo Louis Marie Walle Lufungula et au maire de la ville Jean-Louis Alaso Boselekolo. Il leur explique la determination du PDU à accélérer les travaux pour rattraper le retard enregistré.
FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *