Tshopo : Kisangani pas loin d’être une poubelle ( Rapport Éco Justice).

TSHOPO : KISANGANI PAS LOIN D’ETRE UNE POUBELLE ( RAPPORT ONG ECO-JUSTICE)


La ville de Kisangani n’est pas actuellement loin d’être une poubelle, à en croire le rapport-alerte de l’organisation non gouvernementale Eco-justice. Ce rapport a été rendu public ce vendredi 13 septembre 2019 au cours d’une conférence de presse animée au siège de ladite organisation dans la commune Makiso.

Eveiller la conscience et la responsabilité des autorités compétentes en la matière, offrir à la population un cadre de vie sain et garantir la durabilité des infrastructures routières existantes et celles nouvellement construites d’une part et d’autre part sensibiliser la population sur les conséquences qu’elle encourt suite à sa mauvaise gestion de déchets, sont les objectifs de l’alerte de l’ONG Eco-Justice concernant la gestion des immondices dans la ville de Kisangani, déclare Jean-Paul Lingofo Bolanga.
A l’issue des observations faites et des enquêtes réalisées, Eco-Justice constate avec amertume qu’il n’existe aucune Politique de gestion durable d’immondices à Kisangani. Cela se remarque par la non sensibilisation de la population sur la question, l’absence des poubelles et des décharges publiques aménagées.
Il ajoute que la mauvaise gestion des immondices entraîne beaucoup de conséquences:

  • sur le plan sanitaire, elle offre des conditions bioecologiques favorables au développement des germes pathogènes et des parasites responsables de nombreuses maladies à savoir la malaria, la fièvre typhoïde, les maladies diarrhéiques qui sévissent actuellement dans la ville de Kisangani.
  • sur le plan environnemental, elle entraîne d’innombrables dégâts parmi lesquels la pollution olfactif, la pollution visuelle, la pollution de l’air, la pollution du sol, la pollution des cours d’eaux.
    Face à cette situation, l’ONG Eco-Justice formule des recommandations adressées à divers niveaux.
    Au gouvernement provincial, de veiller à la salubrité publique de la ville de Kisangani, d’encourager et de promouvoir les investissements du secteur de collecte et du recyclage des déchets dans la ville .
    A l’Assemblée provinciale, de voter un édit qui va définir et déterminer la politique d’une gestion durable d’immondices dans la province de la tshopo afin de réglementer définitivement le secteur.
    Aux autorités urbaines et municipales, de doter la ville de Kisangani des décharges publiques aménagées pour recevoir les immondices, de faire évacuer les tas d’immondices qui envahissent les rues, les espaces publics, d’installer les poubelles publiques dans les grandes artères et autres.
    Enfin, éco Justice demande à la population boyomaise de changer sa mentalité sur la gestion des déchets, en arrêtant de les jeter partout dans les rues, caniveaux et cours d’eaux.
    A noter que cette enquête réalisée en août 2019 est l’œuvre de Jean-Paul Lingofo Bolanga et Roger Lingofo Bolaya, tous deux membres de l’ONG Eco-Justice.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *