Tshopo/ Opala: Yalingo, chefferie où on peut exploiter le pétrole !

TSHOPO/ OPALA : YALINGO, UNE CHEFFERIE OÙ ON PEUT EXPLOITER LE PÉTROLE !
Située au centre du territoire d’Opala à environ 270 kilomètres de la ville de Kisangani en province de la tshopo, la chefferie Yalingo est une vaste étendue couverte des forêts et regorgeant des potentialités incommensurables.
Au cours d’une interview exclusive accordée ce vendredi 13 septembre 2019 à depechesdelatshopo.com, le chef de la chefferie Yalingo sa majesté Félicien Loliya Tuli présente la carte postale de son entité.
Entourant pratiquement le chef-lieu du territoire d’Opala, la chefferie Yalingo est limitée à l’est par le secteur Yawende Loolo, à l’ouest par le secteur Balinga Lindja, au nord par la chefferie Yomai et au sud par la chefferie Yapandu. Avec sa superficie de 27000 kilomètres carrés, Yalingo est moins peuplé, seulement 17 000 âmes, soit une faible densité de 6 habitants par Kilomètres carrés. Étant une chefferie, il n’y a qu’une tribu, les Mboles qui parlent le Kimbole.
Sur le plan administratif, Yalingo est subdivisé en 7 groupements à savoir Yemaka, Yakuma, Ilanga, Yawilo, Yoma, Elome et Yokeli.

Parmi les grands noms de la chefferie Yalingo, sa majesté Félicien Loliya Tuli cite entre autres l’honorable Augustin Osumaka Lofanga Koy Okenge, actuellement député national élu de Kisangani, ancien maire de la ville et ministre provincial honoraire ; le gouverneur honoraire de la tshopo Constant Lomata Kongoli, le ministre provincial de la fonction publique Jean-Pierre Litema Yeni.
Concernant l’éducation, Yalingo compte 12 écoles primaires publiques et 8 écoles secondaires. Malheureusement, dans certaines écoles, les élèves étudient à même le sol.
3 centres de santé et 12 postes de santé qui sont opérationnels manquent des médicaments et certains membres du personnel soignant ne sont pas mécanisés, précise sa majesté Félicien Loliya Tuli.
Quant aux potentialités de son entité, il cite le pétrole non exploité ( selon une mission du ministère national des hydrocarbures), le diamant, l’or et autres minerais.
La principale activité des habitants de Yalingo est l’Agriculture. Le riz d’Opala tant consommé à Kisangani provient en grande quantité de Yalingo. Ajouter à cela, la pêche et l’elevage. Tandis que la chasse de pratique avec restriction suite à la création du parc national de la Lomami.
Enfin, sa majesté Félicien Loliya Tuli qui a été intronisé en 2010 après le décès de son père, lance un cri d’alarme concernant le mauvais état des routes. Il appelle les natifs de Yalingo vivant dans la diaspora et les hommes de bonne volonté de ne pas hésiter un seul instant pour aller investir dans cette entité aux potentialités incommensurables.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *