Tshopo : Les raisons de la grève des opérateurs économiques.

TSHOPO : LES RAISONS DE GREVE DES OPÉRATEURS ÉCONOMIQUES.

Au cours d’une interview exclusive accordée à depechesdelatshopo.com ce lundi 9 septembre 2019, Janvier Folo Kafindi, porte parole de la plateforme des opérateurs économiques de la ville de Kisangani donne les raisons à la base de leur ras-le-bol.

Ils reprochent à la Direction générale des Impôts le non respect de la périodicité de la campagne de vérification, l’ambiguïté, les motivations obscures de l’objet de mission de vérification, le redressement fiscal imaginaire et fantaisiste( taxation d’office avec les montants faramineux assortis des pénalités dans le seul d’amener les contribuables à la négociation moyennant le paiement des Invisibles et l’achat bordereau par les opérateurs économiques au sein de la DGI.

A la DGRAD, il est reproché l’immixtion dans les attributions de la DGDA, la mauvaise interprétation et application de la taxe de pollution à toutes les activités commerciales.

Concernant d’AUTRES TRACASSERIES, les opérateurs économiques parlent du phénomène »pont bascule » une taxation forfaitaire sans soubassement légal. Il y a aussi la multiplicité des services apparents et non apparents qui deviennent exigeants pendant le déchargement des marchandises importées, et pourtant la loi ne prévoit que 4 services, le non respect de l’ordre opérationnel au niveau des ports et beachs.

Ainsi, les opérateurs économiques de la tshopo formulent des recommandations à l’endroit de l’autorité provinciale de veiller au respect de l’ordre opérationnel des services habilités pendant le déchargement,
de procéder à la suspension de la taxe forfaitaire du pont bascule, car toute taxe doit tirer sa source de la loi, la suspension des ordres de mission effectués par la DGRAD qui s’immisce dans les attributions de la DGDA, de s’impliquer dans la réhabilitation de la route nationale 4,
d’associer les opérateurs économiques à travers leur syndicat dans l’élaboration du budget et des nomenclatures,
de formaliser un cadre de concertation permanent sur le climat des affaires et des investissements dans la province,
de suspendre le protocole d’accord entre la FEC et l’OCC assorti par un arrêté provincial.
Au terme de leur rencontre avec le gouverneur de la tshopo Louis Marie Walle Lufungula, ils ont décidé de la suspension momentanée de la grève en attendant la tenue de la tripartite entre le chef de l’exécutif provincial, les opérateurs économiques et les régies financières. Cette rencontre aura lieu mercredi 11 septembre 2019.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *