Tshopo : Le Gouvernement Walle appelé à utiliser l’Internet.

TSHOPO : LE GOUVERNEMENT WALLE APPELÉ À UTILISER L’INTERNET.

Le gouvernement provincial de la tshopo est appelé à réactiver son site internet afin de publier régulièrement ses actions notamment les comptes rendus des réunions du conseil des ministres, le programme du gouvernement Walle, les arrêtés provinciaux et arrêtés des ministres provinciaux…

C’est l’une des recommandations issues du forum citoyen organisé samedi 31 août 2019 en la salle de Gradi-jeunes par le Groupe Lotus, une ONG de défense et de promotion des droits humains basée à Kisangani, note le reporter de depechesdelatshopo.com.

La même recommandation est adressée à l’Assemblée provinciale de la tshopo qui doit également réactiver son site internet afin d’y poster régulièrement les activités parlementaires notamment les pleinieres, les édits, le bugdet provincial, les différentes dotations de l’organe délibérant provincial, les moyens de contrôle parlementaire à savoir questions écrites, questions orales avec ou sans débat, questions d’actualité, interpellations, motions de défiance, motions de censure et autres.

Selon Dismas Kitenge Senga, président du Groupe Lotus, c’est à partir de cela que les acteurs de la société civile vont assurer le suivi du programme, du budget,… Voilà pourquoi, même les ministeres provinciaux sont aussi concernés pour évaluer les réalisations dans chaque secteur et si elles répondent aux principes de légalité, utilité, légitimation et efficacité.
Au cours de ce forum citoyen, trois orateurs se sont succédé au podium. Il s’agit de l’honorable Léonie Mwamini qui s’est appesanti sur la mission d’un député provincial et le contrôle citoyen, le ministre provincial Jean-Pierre Litema Yeni qui a entretenu l’assistance sur la mission du gouvernement provincial de la tshopo et le contrôle citoyen et enfin Dismas Kitenge Senga du Groupe Lotus est revenu sur le suivi des actions des institutions provinciales locales par la société civile.
A l’issue de ces exposés, l’heure est venue pour les échanges et débats sur les trois questions : comment la population peut-elle suivre et soutenir les actions d’un député provincial ? Comment la population peut-elle suivre et soutenir les actions du gouvernement provincial ? Pourquoi et comment la société civile peut-elle suivre, évaluer et soutenir les actions des dirigeants locaux ?

A noter que ce forum citoyen s’inscrit dans le cadre du programme « Droits Humains et gouvernance démocratique dans l’ex province orientale » exécuté par le groupe Lotus avec l’appui financier de la fondation nationale pour la démocratie, NED, une organisation américaine basée à Washington.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *