Isiro : Construction du sanctuaire Anuarite, des hors la loi perturbent les travaux

ISIRO : CONSTRUCTION DU SANCTUAIRE ANUARITE, DES HORS LA LOI PERTURBENT LES TRAVAUX. 


Une vive tension s’observe depuis mardi 27 août 2019 sur le site où se déroulent les travaux de construction du sanctuaire en mémoire de la bienheureuse Anuarite Nengapeta à Isiro chef-lieu de la province du Haut-uélé. 
Un groupe des jeunes muni d’armes blanches a fait irruption sur le chantier intimant l’ordre à l’architecte et son équipe ( composé des ingénieurs et maçons) de sursoir les travaux du grand Sanctuaire National Bienheureuse Anuarite, a appris depechesdelatshopo.com.
L’abbé Christophe Kaloma, chargé des cultes et dévotions de la bienheureuse Anuarite, a indiqué à la presse locale que les agresseurs sont d’anciens occupants de la dite concession qui avaient érigé des maisons dans cet espace avant qu’elle ne soit cédée à l’église catholique par l’état congolais. Ces anciens occupants réclame raient  l’indemnisation.
L’homme de Dieu condamne cet acte et dénonce la Vice de procédure suivie par  ces jeunes. Il leur demande de saisir les instances compétentes pour régler ces litiges au lieu de se faire justice pour bloquer la poursuite des travaux d’un édifice d’intérêt supérieur que le sanctuaire qui engage la fierté de l’eglise catholique, de la province du hat-uele  mais surtout de toute la République démocratique du Congo.
Les travaux qui se déroulent sur ce site en prévision des activités du 55eme anniversaire du décès de la bienheureuse Anuarite qui intervient le 1er décembre prochain sont financés par la conférence Épiscopale Nationale du Congo CENCO.
Contacté à ce sujet par depechesdelatshopo.com, Jean-Marie Djuna Benandikumuto, notable de la région et conservateur honoraire des titres immobiliers  de Kisangani qui avait délimité ce site à l’époque de l’ancienne province orientale, reagit en ces termes « J’estime que c’est l’esprit général de ce que je peux exprimer., les larmes aux yeux de constater que mes frères et soeurs  sont comme s’ils sont  envoûtés, ils sont seulement de mauvaise foi. Ils ont toujours été prévenus mais poussés par nos prédécesseurs qui y ont d’intérêts font tout pour que ce grand projet échoue. Dieu ne peut pas échouer. Ils construisent pendant que leur interdit. J’étais là il y a huit mois, ils ne veulent écouter personne.L’Etat doit s’imposer »
Avec une superficie de 12 hectares, ce site qui abritait l’aéroport d’isiro a été octroyé depuis 2006  à l’église catholique pour des activités liturgiques et lieu de pèlerinage.
Obama KASOROLes dépêches de la Tshopo+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *