Buta: Appel à mobilisation générale pour une morgue.

BUTA : APPEL A LA MOBILISATION GÉNÉRALE POUR UNE MORGUE.

Buta, autrefois cité a changé de statut en devenant une ville capitale de la jeune province du Bas-uele. Mais il se fait que si une personne décède, elle doit être enterré quelques heures après pour ne pas connaître la décomposition. C’est la conséquence de l’absence d’une morgue.

Après avoir enregistré les cris de détresse de nombreuses familles, l’organisation non gouvernementale Dyfemir, dynamique du Bas-uele pour un développement intégral, pour la défense des droits de la femme et de l’enfant en milieu rural, vient d’initier un projet pour l’acquisition d’une morgue, a appris depechesdelatshopo.com.

Il est évalué à environ 20 milles dollars américains à mobiliser au près des filles et fils du Bas-uele ainsi qu’aux hommes et femmes de bonne volonté et autres partenaires. Dans cette somme, il est prévu l’acquisition d’une morgue, les frais de transport, frais de formation des agents pour utilisation et les travaux de réhabilitation du bâtiment devant abriter cette morgue, confie Joly Faku, secrétaire exécutif de cette organisation à depechesdelatshopo.com.

Et d’ajouter que pour réussir, la Dyfemir compte conscientiser la communauté locale sur l’importance d’une morgue pour la conservation à longue durée des corps des personnes décédées avant que les familles viennent les retirer pour inhumation digne.

L’importance d’une morgue n’est plus à démontrer. A titre d’exemple, dans le cadre judiciaire, lorsqu’il y a décès d’une personne qui nécessite une enquête de plusieurs jours. Il en est de même pour une mort de la maladie nécessitant une recherche médicale sur le corps.
Il est temps que le gouvernement provincial et l’Assemblée provinciale du Bas-uele, la mairie de la ville de Buta, les députés nationaux et sénateurs élus de la province ainsi que d’autres notables du coin mettent la main dans la poche pour doter l’hôpital général de référence de Buta appelé communement Sodiba d’une morgue. Cette mobilisation des ressources financières se fera du 1er septembre au 31 octobre 2019. Ce sera un grand défi pour démontrer la solidarité des natifs de la province.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *