Haut-Uele : Les femmes reporters s’organisent.

HAUT-UELE: LES FEMMES REPORTERS S’ORGANISENT.

En séjour dans la ville d’isiro, la coordinatrice de la dynamique des femmes Reporters en a profité pour implanter cette structure dans le haut Uélé. Une dizaine des femmes journaliste ont répondu à l’appel de Thethe Bongundja pour une réunion de prise de contact qui s’est tenue à l’hôtel du bassin sur l’avenue Lola quartier raquette dans la ville d’isiro.

Au cours de la dite réunion, outre la présentation, l’origine et les objectifs principaux ( promouvoir le travail de la femme dans le média et autres secteurs, éducation à la nouvelle citoyenneté, protection des femmes et jeune fille, vulgarisation des instruments juridiques sur les droits des femmes, sensibilisation sur la protection de l’environnement, défendre et dénoncer le harcèlement de la femme en général,…,…. ) et spécifiques (activités à caractère philanthropique, École, orphelinat, hôpital…. ) de la DFR, il a été organisé l’élection du point focal DFR haut Uéle. Pour se faire, les isiroises femmes reporters ont jetté leur dévolu sur la consœur Ansel WELO OLENGA de la RTNC ISIRO, qui désormais a la charge de faire rayonner la dynamique des femmes Reporters non seulement dans la ville d’isiro mais aussi dans ces( 6 ) territoires du Haut-uele.

Ansel WELO OLENGA ne s’est pas arrêté par dire merci à la coordinatrice nationale pour l’organisation de cette séance et aux consoeurs pour le choix porté sur sa personne, mais aussi a exhorté toutes les journalistes d’isiro à lui prêter main forte pour un avenir meilleur de cette unique association qui réunit les femmes journaliste du haut Uélé.

Et à la coordonnatrice nationale Thethe BONGUNDJA BOTIMA d’inviter l’heureuse élue à l’assiduité, à l’amour et à la créativité, mais aussi à avoir le cœur d’une mère, à être rassembleur.

Juste après cette réunion, les femmes Reporters sont allées présenter les civilités au ministre provincial de la communication et médias maître Jean NGELIA ABUSA. Très grande a été la joie du patron de médias en Province du haut Uélé de voir les femmes réunies pour une même cause. Ayant aussi la justice, les droits humains et garde des sceaux dans ses attributions, le ministre près le gouverneur et porte parole du gouvernement provincial promet de ne ménager aucun effort, pour l’implantation effective de la DFR haut Uélé, une des structures qui fait sa fierté. Déjà, un local sera octroyé à la DFR haut Uélé pour sa visibilité mais aussi bien d’autres promesses ont été faites par maître Jean NGELIA ABUSA. Lors des échanges, la coordinatrice a peint au ministre provincial un tableau sombre de la situation des femmes dans la ville d’isiro. Sur 6 radio existantes ( RTNC, BOBOTO, JAMBO, RTK, NAVA,RC UÉLÉ) une seule femme directrice de radio ( NAVA), une seule rédactrice en chef ( RC UÉLÉ). En réaction, le patron des médias dans le haut Uélé rassure son hôte qu’il aura un œil regardant sur la situation de la femme dans le haut Uélé.

Des séances des formations, informations et de mise à niveau sont prévues pour renforcer les capacités des femmes Reporters isiroises.

Pascaline ANIBOTI / Femme Reporter.

Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *