Tshopo : Un journaliste de kis24info attaqué et dépouillé par des hommes en uniforme.

TSHOPO : UN JOURNALISTE DE kis24.info ATTAQUÉ ET DÉPOUILLÉ PAR DES HOMMES EN UNIFORME.

Serge Sindani, journaliste à kis24.info, un média en ligne dont la Rédaction centrale se trouve à Kisangani dans la province de la Tshopo, a été victime d’un braquage dans la soirée de ce dimanche 18 Août 2019 dans la commune de Makiso à Kisangani, a appris depechesdelatshopo.com.

Selon le témoignage du journaliste, ces éléments de l’armée congolaise auraient déclaré être à la recherche des journalistes et prêts à leur ôter la vie s’ils discutent une seule minute.
Ses agresseurs lui ont ravi ses deux téléphones portables, son Motorola et de l’argent dont le montant n’a pas été révélé.

« J’ai été victime d’un braquage Dimanche 18 Août 2019 en face de la SCTP ex onatra vers 20 heures par deux hommes en tenue militaire. Ils ont pris mes téléphones portables, Motorola de la Rédaction et un peu d’argent. Cet acte s’est déroulé pendant que je regagnais mon domicile après avoir couvert le culte de dédicace de la Tshopo à Dieu, organisé par le gouverneur de province à la poste.”a déclaré le confère après sa déposition.

Sur ce, www.kis24.info à travers son directeur de publication, condamne cet acte de barbarie commis à son reporter.

« Je condamnes cet acte irresponsable que ces incontroles ont fait subir au confrère Serge. Je dénonce également ce forfait des militaires dans la ville de Kisangani. En scriptant le lieu où Serge a été agressé, vous comprendrez que Onatra est à moins de 100m de la Mairie de Kisangani et la région militaire, moins de 40m de la Police Militaire et a quelques dizaines de mettre de la banque commerciale du Congo. Une cartographie qui visiblement fait penser à une sécurité maximale. Nous exigeons que le service des renseignements Militaires puisse mettre la main sur les éléments auteurs de cet acte irresponsable.” lâche Steves Mbusa, Directeur de publication.

Rédaction
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *