Bas-uele : Vive tension à Buta après l’arrestation d’un présumé escrot par la PNC.

BAS-UELE : VIVE TENSION A BUTA APRES L’ARRESTATION D’UN PRÉSUMÉ ESCROT PAR LA PNC.
Une vive tension a régné dans l’avant midi de ce vendredi 16 août 2019 dans la ville de Buta après le joli coup de filet réalisé par les vaillants éléments de la police nationale congolaise qui ont mis la main sur un présumé escrot. Il s’agit de Monsieur Mugisha Mushibekwa, responsable de l’ONG GESS non autrement identifié.

Il s’est présenté comme responsable d’une ONG qui a promis de l’emploi de la province du Bas-uele ainsi que des tôles aux femmes.
Ayant été protégé par les éléments de service de gardiennage, le présumé escrot avait même sollicité sans succès la protection de la police nationale congolaise.
Le responsable de véhicule pris en location par Mugisha Mushibekwa réclame aujourd’hui son argent. Il en est de même des autres créanciers qui se plaignent. Constatant qu’elles ont été victimes d’une escroquerie, les personnes flouees ont haussé la voix devant la mairie de la ville de Buta.
L’information a été livrée à depechesdelatshopo.com ce vendredi 16 août 2019 par le général Dodo Tshinyama Itambo, commissaire provincial de la PNC Bas-uele de passage à Kisangani.

L’autre grief mis à charge de Mugisha Mushibekwa, c’est le trafic d’influence.
Ainsi, suite à la vive tension qui a régné ce jour dans la ville de Buta, le comité provincial de sécurité a tenu une réunion extraordinaire sous la présidence du vice-gouverneur Jean Fidèle Tengbuti Mambe et a décidé de transféré le dossier au parquet général près la cour d’appel du Bas-uele.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *