Tshopo : Que retenir de la révolution agricole prônée par le gouvernement Walle ? Le ministre provincial Ngendja explique.

TSHOPO: QUE RETENIR DE LA RÉVOLUTION AGRICOLE PRÔNÉE PAR LE GOUVERNEMENT WALLE ? LE MINISTRE PROVINCIAL NGENDJA EXPLIQUE.

Dans une interview exclusive accordée à depechesdelatshopo.com ce mardi 13 août 2019 dans son cabinet, le ministre provincial en charge de l’agriculture, pêche et élevage dans la tshopo s’est longuement appesanti sur la révolution agricole prônée par le gouvernement Walle dans le cadre de son programme quinquennal.

Selon Walter Ngendja Tago, tout est parti d’un paradoxe selon lequel, en dépit des conditions eco-climatisues favorables à l’agriculture, la population de la province de la tshopo vit malheureusement en de ça du seuil de pauvreté.

Ainsi, l’agriculture étant un secteur porteur de croissance, le gouvernement Walle veut faire d’elle, la priorité des priorités.

Dans le cadre de la révolution agricole dans la tshopo, plusieurs activités de grande envergure sont prévues.
Il s’agit entre autres de la production des semences de meilleure qualité et les octroyer aux paysans, la vulgarisation de bonnes pratiques agricoles, la lutte contre les ravageurs, la lutte contre les maladies des cultures en introduisant les expeces résistantes aux maladies.
Le changement climatique ayant une influence négative sur le calendrier agricole, la révolution agricole prévoit l’actualisation du calendrier agricole en fonction des perturbations Climatiques.

Walter Ngendja Tago confie à depechesdelatshopo.com qu’au sens large de l’agriculture, il y a l’élevage, une technique qui consiste à faire naître ou croître les animaux domestiques dans un lieu précis en les entretenant.

Il sera question question de lutter contre les maladies qui tuent les animaux domestiques, la lutte contre la divagation et les abatages clandestins. Il est prévu l’encadrement des paysans dans les bonnes pratiques d’élevage notamment en sélectionnant les races favorables.

Quant à la question des ressources tant humaines que financières pour exécuter cet ambitieux projet de la révolution agricole, le ministre provincial en charge de l’agriculture, pêche et élevage déclare que Gouvernement Walle est conscient de trois étapes à savoir les objectifs, moyens pour atteindre les objectifs et enfin le facteur temps.
En outre, il mise sur le personnel des inspections provinciales de l’agriculture, pêche et élevage ainsi que du développement rural.

Enfin, Walter Ngendja Tago annonce à depechesdelatshopo.com la tenue en octobre 2019 à Kisangani d’une importante table sur les états généraux de l’agriculture dans la province de la tshopo. Chercheurs, acteurs étatiques et paysans seront autour d’une table pour faire un diagnostic et proposer des solutions.

FROK
Les dépêches de la tshopo.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *