Haut-Uele : Un cadre de concertation provincial pour fédérer les organisations de la société civile.

HAUT-UELE : UN CADRE DE CONCERTATION PROVINCIAL POUR FÉDÉRER TOUTES LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE.

L’identification des regroupements de la société civile existant, les mettre en synergie pour plus d’eficacité et non les anéantir ni d’être concurrents dans la réalisation des actions sur le terrain. Telle est la mission assignée aux assises de trois jours de l’Assemblée générale des cadres de concertation provincial de la société civile dans la province du Haut-Uele

Dans son mot d’ouverture, le facilitateur Alphonse Longongo président du cadre de concertation provincial de la société civile Tshopo indique à l’assistance que le cadre de concertation de la société civile joue le rôle d’établir la cartographie des OSC, à aider dans la mobilisation et canalisation des appuis ainsi que des interventions en faveur des OSC travaillant sur terrain au profit des populations. « L’efficacité, le professionnalisme et la complémentarité des OSC constituent le leitmotiv de ses actions à la base » affirme le facilitateur et d’ajouter en tant qu’espace provincial d’expression des OSC, le CCPSC (Cadre de concertation provincial de la société civile) est un cadre fédérateur, assure la regulation des osc et de leurs animateurs, la visibilité des produits et services, l’operationalite du dialogue politique entre la societe civile et les autres composantes à savoir le gouvernement, les partenaires techniques et financiers et constitue le niveau le plus élevé des concertations pour toutes questions stratégiques de la société congolaise.

Ces travaux qui se tiennent dans la grande salle de la caritas ISIRO vont aboutir à la redynamisation du cadre de concertation provincial du Haut-Uélé et va donner au gouvernement et aux partenaires des interlocuteurs valables de la société civile pour le développement du Haut-Uélé et de la RDCen général.

Au nom de l’autorité provinciale, Edmond MITANO ministre provincial sortant de la santé qui ouvre les travaux a quant à lui décrié le dérapage enregistré dans le chef des OSC de sa province, des intérêts contradictoires par certains acteurs avant de promettre soutien et accompagnement du gouvernement provincial aux conclusions des travaux.

A noter que les participants sont venus des structures des OSC d’isiro et de différents territoires du Haut-Uélé.

Obama KASORO
Les dépêches de la Tshopo
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *