Haut-Uele : Le RECOREN se réjouit de la nomination de Dieudonné APASA au ministère provincial des mines.

Haut-Uele : Le RECOREN se réjouit de la nomination de Dieudonné APASA au ministère provincial des mines.

Le Réseau des Environnementalistes et Communicateurs des Ressources Naturelles(RECOREN en sigle), une organisation de la société( RECOREN en sigle) qui œuvre à la conservation de la biodiversité des écosystèmes en s’appuyant sur la valorisation économique dans la bonne gouvernance des ressources Naturelles et le respect des droits de l’homme par les entreprises minières présente ses Félicitations au nouveau gouveneur du Haut-Uélé pour la nomination des ministres provinciaux dans ensemble avec des bons parcours, particulièrement au ministre Dieu Donné APASA MADRUMAYO dans le secteur minier. Ce dernier qui depuis la grande orientale était toujours aux côtés des Organisations de la société civile, acteurs indépendants, chercheurs pour des analyses et actions concertées dans le développement de ce secteur.

Il n’est pas nouveau dans ce secteur de l’exploitation des ressources naturelles souvent à l’origine de nombreux problèmes sociaux et environnementaux, parmi lesquels des délocalisations forcées et sans indemnisation adéquate, des accaparements de terres, la destruction de la faune et de la flore et la pollution de l’air et des sols. Dans certains cas, l’activité minière s’accompagne également de sérieuses exactions commises sur les populations locales par les forces de l’ordre avec la complicité des entreprises.

Cependant, il y a encore beaucoup de choses à faire dans ce secteur en province du Haut-Uélé, le Réseau des Environnementalistes et Communicateurs des Ressources Naturelles(RECOREN en sigle), rappelle au nouveau ministre que la transparence et la bonne gouvernance des ressources naturelles dans le strict respect du nouveau code et règlement minier sont un impératif à mettre en place suivant une bonne politique provinciale minière qui facilitera la mobilisation des recettes de l’Etat ainsique le respect des droits des communautés affectées et les obligations des miniers sans oiblier la corruption qui gangrène dans le secteur.

Dieu Merci THUAMBE
Journaliste Économique et Secretaire Exécutif du RECOREN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *