Bas-Uélé : Première adresse du gouverneur Senga aux militaires et policiers de son entité

BAS-UELE : PREMIÈRE ADRESSE DU GOUVERNEUR SENGA AUX MILITAIRES ET POLICIERS DE SON ENTITÉ.

Cette traditionnelle cérémonie de prise d’arme du nouveau gouverneur de la province du Bas-Uele Valentin Senga Paysayo a eu lieu ce lundi 1er juillet à l’esplanade de la CADECO en plein centre ville de buta.
La présidente de l’Assemblée provinciale du Bas-uele Augustine Dako, les membres du comité provincial de sécurité, les ministres provinciaux nouvellement investis avec à leur tête le vice-gouverneur Jean Fidèle Tengbuti Mambe et autres personnalités ainsi que des curieux rehaussent de leur présence ladite manifestation riche en couleur, constate le reporter de depechesdelatshopo.com.

A cette occasion, le commissaire provincial de la police nationale congolaise au Bas-uele présente aux officiers, sous-officiers et hommes des troupes tant de la PNC que des Forces Armées de la RDC, FARDC, le nouveau chef de l’exécutif provincial Valentin Senga Paysayo. Il les appelle à obéir aux ordres venant de lui.

Après avoir rendu hommages au president de la republique, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, commandant supreme des FARDC et de la PNC, le général Dodo Tshinyama a dans son mot insisté sur le respect des autorités légalement établies, et la discipline. Il engage les hommes en uniforme à ne menager aucun effort pour lutter contre l’insecurité sous toutes ses formes pour que la paix continuer à régner sur toute l’étendue de la province du Bas-uele.

De son côté, l’homme à l’honneur, le gouverneur Valentin Senga Paysayo rassure les policiers et militaires qu’il va personnellement plaider aux instances supérieures en vue d’améliorer leurs conditions socioprofessionnelles.
Il ne manque pas de rappeler ce qu’il attend d’eux: le respect de l’unité de commandement, la protection des personnes et de leurs biens.

Le Gouverneur Senga appelle militaires et policiers à mettre fin aux interférences négatives dans le circuit de perception des recettes de l’État. Car, martelé l’autorité, ce sont ces recettes qui permettront au gouvernement provincial d’avoir les moyens de sa politique.

En outre, l’autorité provinciale s’oppose à toute présence dans les foyers miniers des éléments des FARDC et PNC qui n’y sont pas expressément en mission officielle.
L’armée et la police doivent restées républicaines et apolitiques, insiste-t-il.

Enfin, le gouverneur Valentin Senga lance un signal fort:
« La stricte observance d’une politique de tolérance zéro envers les éléments du forces de l’ordre qui commettraient des violences sur des personnes vulnérables dont essentiellement les femmes, les enfants et les filles mineurs.
Cette stricte observance concerne aussi la discipline. « Aucune mission de la PNC et des FARDC ne saura être correctement réalisée sans la discipline », fait savoir le gouverneur de Bas-Uele.

Et d’ajouter : « c’est à ces conditions et à elles seulement que l’histoire de notre province retiendra que nous avons été les maillons d’une chaîne forte pour asseoir la sécurité, la paix publique et le développement en faveur de notre province ».

Comme ils savent le faire en pareille circonstance, les vaillants éléments de la PNC et FARDC de la garnison de la ville de buta organisent un impeccable défilé à la grande satisfaction de l’assistance.

Émilie Badidi/ Frok
Les dépêches de la TSHOPO.
+243 81 270 61 15.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *