TSHOPO : Le Pr Toengaho a cœur ouvert avec la presse boyomaise

TSHOPO : LE Pr TOENGAHO A COEUR OUVERT AVEC LA PRESSE BOYOMAISE.

Profitant de quelques jours des vacances parlementaires, le député national élu de la circonscription de Basoko est rentré samedi 29 juin 2019 à Kisangani. Plusieurs personnes et personnalités ont fait le déplacement de l’aéroport de bangboka pour accueillir le professeur Faustin Toengaho Lokundo, constate le reporter de depechesdelatshopo.com.

Après cet accueil, l’ancien recteur de l’Université de Kisangani a eu un échange à bâton rompu avec les chevaliers de la plume et de micro sur plusieurs questions d’actualité.

Concernant le retard pris dans la mise en place du gouvernement de la république, l’élu de Basoko déclare : « nous sommes en train de vivre une nouvelle dimension du régime politique adopté par la constitution du 18 février 2006 à savoir le régime semi politique ». Il explique que lors de deux legislatures passées, on avait un président de la république qui disposait d’une majorité parlementaire. Cette fois ci, il y a un chef de l’État élu au suffrage direct, mais qui ne disposait pas d’une majorité parlementaire. Ça devait conduire à une cohabitation traditionnelle. Mais, les leaders de deux coalitions FCC et CACH ont trouvé mieux de mettre en chantier une coalition. Malheureusement, la mise en oeuvre de cette coalition soulève quelques soucis, ce qui se traduit notamment par le retard dans la mise en place du gouvernement de la république. Pour clore ce chapitre, le professeur Faustin Toengaho pense qu’avec la volonté affichée de deux leaders, le chef de l’État Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo du CACH et son predecesseur Joseph Kabila Kabange du FCC, tout ira mieux. Il appelle la population à la patience. Ce n’est qu’une douleur d’enfantement.

Un autre sujet d’actualité, c’est la publication du gouvernement provincial de la TSHOPO, note le reporter de depechesdelatshopo.com. Ici, le député national Faustin Toengaho salue la venue de cette équipe et note avec satisfaction que tous les territoires composant la province sont représentés même si ce n’est pas égalitaire, sur représentation pour certains et sous représentation pour d’autres. Ainsi, il invite l’autorité provinciale à corriger cela lors de prochaines nominations des animateurs d’autres organes et services importants de la province.

Enfin, le professeur Faustin Toengaho déclare à la presse qu’il vient remplir son devoir professionnel, celui d’assurer les enseignements à l’Université de Kisangani avant de retourner à Kinshasa pour la session extraordinaire de l’Assemblée nationale pour investir le gouvernement de la république dont la publication est imminente. Il promet que lors son prochain voyage, il va se rendre dans son fief de Basoko pour communier avec sa base.

A noter que Faustin Toengaho était, au nom de ses collègues députés de la TSHOPO, membre de la commission chargée d’élaborer le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Frok
Les dépêches de la TSHOPO.
+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *