Tshopo: Parcourir 125 km pour toucher leurs salaires à la rawbank, le calvaire des enseignants d’isangi.

TSHOPO : Parcourir 125 km pour toucher leur salaire à la Rawbank, le calvaire des enseignants d’isangi.

Dans un message publié a travers les medias et dans les réseaux sociaux, le président de la société civile forces vives de la province de la tshopo a récemment alerté l’opinion publique sur le calvaire enduré actuellement par les enseignants du territoire d’isangi.  » La Rawbank ne veut plus descendre à Isangi pour la paie des enseignants et infirmiers », affirme David Yofemo.
« Il y a déjà un déplacement massif de certains d’entre eux qui sont en route pour Kisangani. », regrette-t-il. Et David Yofemo Malomalo craint que dans quelques écoles, il n’y aura pas un fonctionnement régulier suite à l’absence des enseignants.
D’où l’appel que lance la coordination de la société civile à l’implication de tous.
Du côté de l’institution bancaire incriminée, l’on donne les raisons à la base de cette situation malheureuse.
Contacté par la rédaction de depechesdelatshopo.com, un cadre de la Rawbank qui a requis l’anonymat avance la raison sécuritaire de ses agents qui n’est pas garantie. « l’administrateur du territoire d’Isangi fait trop des pressions sur les agents payeurs de Rawbank, au lieu de les protéger », regrette-t-il. Avant d’affirmer que leur équipe de paie a été bloquée à l’hôtel pendant trois heures en février dernier ».
Notre source ajoute que sa banque travaillerait à perte. « La Rawbank étant une entreprise lucrative, elle ne se retrouve pas dans ces opérations où elle dépense plus que ce qu’elle gagne », affirme-t-elle.
En outre, selon toujours cet agent de la Rawbank, il y a de ces fonctionnaires et policiers qui touchent doublement un meme salaire à la fois au guichet de la banque à Kisangani et sur place à Isangi.
Depuis le début de la bancarisation en 2013, l’agence de Kisangani de cette banque commerciale a déjà perdu 80 000 000 de Fc occasionnés par ces doubles retraits.
Un autre motif d’insecurité imminente à l’endroit des agents payeurs de Rawbank c’est le fait que les policiers à la base de la mutinerie à la paie de février à Isangi ont été condamnés. « Cela veut dire que nos agents ne seront plus les bienvenus à Isangi », fait savoir notre interlocuteur.
Suite à ces raisons, la Rawbank a demandé de se desaisir de la paie sur les sites d’ISANGI.
C’est pourquoi, sur demande des autorités, cette banque se limite à créditer les comptes desormais. C’est ce qui se fait actuellement.
Les fonctionnaires s’arrangent pour le retrait de leurs salaires à l’aide d’un chéquier. Il peut soit envoyer quelqu’un de confiance pour le retrait de son argent à Kisangani.

Il convient de rappeler que le trafic fluvial entre Kisangani et Isangi a enregistré beaucoup de cas de naufrage faisant régulièrement des morts. C’est un danger pour les usagers.
Sur la voie terrestre, le pont Yawalo situé au pk 61 s’est effondré il y a plus d’une année.

Enfin, s’il faudra payer les frais transport, combien restera-t-il dans leur salaire ?

Frok
Les dépêches de la tshopo

+243 81 270 61 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *