Bafwasende : Le calme est revenu après la vive tension du matin.

Lecteur TRINITY

BAFWASENDE : LE CALME EST REVENU APRÈS LA VIVE TENSION DU MATIN.

Le calme est revenu dans la mi-journée de ce mardi 21 mai 2019 après la vive tension observée dans la matinée dans la cité de Bafwasende, située à plus de 260 kilomètres de Kisangani sur la RN4. La population en colère proteste contre la présence d’une organisation non gouvernementale venue pour procéder à la vaccination contre l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement dans les provinces sœurs et voisines du Nord Kivu et de l’Ituri, a appris la rédaction de depechesdelatshopo des sources locales. Toutes les actualités étaient paralysées.
Pour les habitants, il n’est pas question de vacciner à Bafwasende où il n’y a encore aucun cas d’Ebola.
Et pour manifester leur désaccord, ils ont été dans la rue et ont caillassé le véhicule de ladite ONG.
La police est vite intervenue pour rétablir l’ordre tout en procédant à l’interpellation de certains manifestants.

Le bilan provisoire des échauffourées fait état de six blessés et d’un véhicule endommagé.

Réagissant à ce sujet dans les réseaux sociaux, un analyste qui connait bien la zone écrit : « 
Le chef-lieu du territoire de Bafwasende a accueilli une forte communauté Yira( nande) de Butembo, active dans le commerce et l’agriculture. Il est possible que les activités de la riposte connaissent le même sort, la résistance, dans Bafwasende que ce qui se passe dans les villes de Béni et Butembo. Comme il y a aussi intense échange commercial entre Butembo et Bafwasende, tout cas suspect non correctement pris en charge, pourra malheureusement s’infiltrer jusqu’à Kisangani. Une forte nécessité de sensibilisation s’avère urgente dans Bafwasende. »
A noter que tous nos efforts pour joindre l’administrateur du territoire de Bafwasende n’ont pas réussi.


FROK.


Les dépêches de la tshopo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *