Unikis: Accusés faussement, TOENGAHO et MATA réagissent

UNIKIS: ACCUSÉS FAUSSEMENT, TOENGAHO ET MATA RÉAGISSENT.

L’Université de Kisangani traverse une période de violence sans précédent. Car, les étudiants s’attaquent aux biens de leurs enseignants et personnel administratif. Véhicules, motos, vélos ont été brûlés. En dépit de toutes les condamnations de ces actes de barbarie, les commentaires et les folles rumeurs vont dans tous les sens. Usant les réseaux sociaux, certains pointent d’un doigt accusateur l’ancien recteur, Faustin TOENGAHO LOKUNDO, actuellement à Kinshasa où il siège à l’Assemblée nationale comme député élu de BASOKO.
Pour fixer l’opinion, à travers sa cellule de communication, le professeur TOENGAHO fait cette mise au point :

« Il y a un message circulant sur les réseaux sociaux, faisant tenir pour responsable de la situation actuelle de l’Université de Kisangani l’ancien Recteur de ladite institution, l’Honorable Faustin TOENGAHO LOKUNDO et le Directeur de cabinet du Gouverneur de la Province de la Tshopo, le Dr Mata ainsi que d’autres haut cadres de sécurité. tout en appelant les étudiants au calme en vue d’une solution pacifique pour restaurer un climat de paix, l’Honorable Faustin TOENGAHO se dit indigné par cette campagne d’intoxication à son égard et a l’égard des autorités de la ville ,aussi prend-il en témoin l’opinion tant provinciale que nationale( surtout les internautes) exigeant qu’une enquête soit diligentée pour identifier les vrais meneurs d’hommes à travers l’auteur de cette publication fausse et incendiaire et qui se cache derrière un pseudonyme et un numéro venant de pays étrangers. Pour rappel, cette même personne était à la base d’une autre campagne d’intoxication lors de ma campagne électorale à basoko.
Bientôt la justice sera saisie! »

Docteur Dieudonné MATA AMBANGENE REAGIT AUX FAUSSES ACCUSATIONS DANS LES RÉSEAUX SOCIAUX.

Une autre citée dans cette affaire, c’est le Docteur Dieudonné MATA AMBANGENE, Directeur de cabinet du gouverneur de la province de la TSHOPO. Ce dernier dément catégoriquement d’être impliqué de près ou de loin:

« En ma qualité de Chrétien d’abord, de Médecin ensuite, d’Enseignant qui forme de Grands Serviteurs de l’Humanité enfin, je ne suis pas capable d’attiser la haine, la division et les violences pour quelque raison que ce soit; ma mission est de chercher, comme le Chevalier de Ramsay, à ce que la majorité de gens prenne conscience que la Terre n’est qu’une Patrie et que tous les habitants en sont les citoyens. Et les étudiants à qui je donne cours peuvent témoigner que mes enseignements scientifiques sont souvent ponctués des exhortations spirituelles à l’Amour, à la loyauté, à la Tolérance, à l’Unité de tous les Êtres.
Ça me surprend donc que l’auteur de ces écrits me traite de complice aux actes de barbarie, de chirurgien criminel, de divisionniste, de xénophobe et j’en passe; s’il peut reprendre ses investigations pour préciser de Qui il veut parler, parce que cette caricature ne correspond pas à ma personne. Je ne suis impliqué ni de près ni de loin dans ce qui se passe à l’UNIKIS ces derniers jours, je ne suis en contact ni avec les étudiants ni avec les enseignants cìtés dans ces écrits, les uns et les autres peuvent le témoigner s’ils sont honnêtes.
Et si l’auteur de ces propos persiste que c’est bien de moi qu’il parle, alors je le supplie de consulter vite un Neuropsychiatre, parce que je remets en cause sa santé mentale et donc l’intégrité de ses facultés intellectuelles. Je doute fort que des propos aussi grossiers, bruts, discourtois, légers, incohérents, haineux, truffés d’injures, de vulgaires mensonges et d’animosité puissent sortir consciemment de la tête d’un Educateur ayant toutes ses Facultés Mentales en place, appelé à former des futurs Cadres que nous voulons bien éduqués, élegants, consciencieux, faisant preuve de maturité, de retenue, d’Amour et Grandeur, pour espérer bâtir un Congo uni, fort et prospère, un Congo où l’Amour et le Patriotisme doivent briser les barrières des provinces, des éthnies et des langues. Quel SCANDALE !! Quelle EDUCATION !! Quel Modèle de comportement donnons-nous à ces Enfants?
Avant de clore ma mise au point, je dois préciser que je réfuse de repondre à des propos aussi mésquins qui risquent de me tirer vers le bas. J’invite par contre l’auteur de ces propos scandaleux à quitter cet état de bassesse qui l’emprisonne, à s’élever aussi bien mentalement que spirituellement pour me rejoindre à l’Autel de l’Amour, de la Loyauté, de la Fraternité, de la Tolérance, de l’Honneur, de la Paix où je l’attends, afin qu’ensemble, en étant GRANDS, nous puissions préparer cette Jeunesse à prendre réellement la rélève pour garantir l’avenir d’un Congo meilleur, au lieu de dépenser au tant d’Énergie à détruire cette Jeunesse en sémant les graines de la division, de la haine, de la violence, de la brutalité, du mensonge et de tant d’autres antivaleurs. »

Il convient de rappeler que les étudiants réclament la libération de deux de leurs camarades arrêtés par la police pour une affaire de meurtre.
Tout le personnel enseignant et administratif de l’Université de Kisangani menace d’aller en grève si les auteurs de ces actes de barbarie ne sont pas sanctionnés et les biens perdus ne sont pas rachetés.

Les dépêches de la TSHOPO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *