ISTM BASOKO: Installation officielle des nouvelles autorités académiques

ISTM BASOKO : Installation officielle des nouvelles autorités académiques.

Nommé au mois d’octobre par Steve MBIKAYI, Ministre de l’enseignement supérieur et Universitaire, les membres du nouveau comité de gestion de l’Institut supérieur des Techniques Médicales Basoko sont désormais installés.

Dans son allocation prononcée au cours de cette cérémonie, Chef de Travaux MOKILI KENDA, Directeur Général entrant, a, après avoir brossé l’historique de ladite institution, signifié que la principale mission de la nouvelle équipe est de redynamiser l’ISTM Basoko par un système de jumelage avec d’autres institutions soeurs de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Et d’ajouter que d’autres sections seront ouvertes dans les tout prochains jours pour faciliter des nombreux diplômés à ne plus faire de longues distances mais surtout permettre le territoire de Basoko d’être compétitif au niveau provincial par divers niveaux de connaissances acquises par ses dignes fils sur place dans leur milieu, a appris depechesdelatshopo.com.

Monsieur LIKUNDA, Administrateur du Territoire Assistant qui installe la nouvelle équipe de ‘l’ISTM Basoko prodigue de sages conseils avant de promettre franche collaboration entre les autorités politico-administratives avec ce nouveau comité pour le rayonnement de la région.

Crée depuis 2005, l’ISTM BASOKO organise à son sein deux sections à savoir l’hospitalière et accoucheuse. Actuellement à sa 13 promotions, l’institution a un effectif de 83 étudiants, et c’est le quatrième comité de gestion à prendre la commande.

En rappel, un arrêté signé en date du 18 octobre 2018, Steve MBIKAYI MABULUKU, Ministre de l’ESU a porté son dévolu sur le Chef des Travaux MOKILI KANDA ETIKOLA à la tête du comité de gestion, Directeur général. Il sera secondé par le chef de travaux MAFUTA ISSOY Dauphin comme Secrétaire général Académique et Madame AFUNDI MOSANGA Monique est désignée au poste du Secrétaire Général Administratif.

Obama KASORO

Les dépêches de la Tshopo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *