UNIKIS: Rentrée académique J+2 et après !

UNIKIS: RENTRÉE ACADÉMIQUE JOUR J+2 ET APRÈS !

Les activités académiques sont paralysées depuis ce lundi à l’Université de Kisangani. Et pour cause, un groupe d’étudiants a envahi le bâtiment administratif de cette institution bloquant toute entrée du personnel en cette première journée de la rentrée de l’année académique 2018- 2019, constate un reporter de dépêchesdelatshopo.com.

Dans un mémorandum, ces étudiants sont contre l’arrêté du ministre de l’enseignement supérieur et universitaire du 10 octobre désignant le secrétaire général académique comme recteur en remplacement de son chef. Ce dernier est candidat à la députation nationale dans la circonscription électorale de Basoko. Ces étudiants estiment que la décision du ministre est sélective étant donné que le recteur de l’Université de Kisangani n’est pas le seul mandataire à être candidat. A ce propos, une autorité académique de la place précise que le cas du recteur de l’Université n’est que le début d’une série de mesure qui frappe toutes les autorités académiques qui sont dans cette situation notamment le directeur général de l’Institut supérieur d’études agronomiques, ISEA Bengamisa, les recteurs d’autres institutions de l’ex Katanga.

Les étudiants manifestants dans leur mémorandum réclament aussi l’organisation des élections des membres des comités de gestion des institutions de l’Esu conformément à la nouvelle loi cadre sur l’enseignement national mais également le départ de l’actuel ministre.

Avec ses 8 facultés à savoir faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, faculté des sciences, faculté des sciences sociales, politiques et administratives, faculté des lettres et sciences humaines, faculté de droit, faculté de médecine et pharmacie, faculté des sciences économiques et de gestion, faculté de gestion des ressources renouvelables sans oublier l’école supérieure d’hôtellerie et du tourisme, l’Université de Kisangani est parmi les trois grandes universités de la RDC.

Toute décision prise sur l’UNIKIS et même la nomination de ses animateurs doit tenir compte de plusieurs paramètres pour ne pas troubler l’ordre public dans la ville de Kisangani. Il suffit de lire les escalades verbales dans les réseaux sociaux pour comprendre que la décision du ministre a pris d’autres connotations politiques(opposition et majorité), sociales,…

Laurent Kangisa.
Les dépêches de la TSHOPO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *