Tshopo: Des scientifiques rendent hommage au prix nobel de la paix Dénis MUKWEGE

Lecteur TRINITY

TSHOPO : DES SCIENTIFIQUES RENDENT HOMMAGE AU PRIX NOBEL DE LA PAIX DENIS MUKWEGE.

« Prix Nobel de la paix 2018 Denis Mukwege ,espoir et mémoire d’une nation » au centre d’un point de presse à Kisangani.

Trois Professeurs, Alphonse Maindo, Billy Bolakonga et Antoine Ngute au devant de la scène en face d’une cohorte des journalistes des médias locaux et plusieurs autres curieux
composés notamment des religieux, et juristes. Antoine Ngute Movato a, dans son intervention, donné l’historique du prix Nobel et les grands noms déjà bénéficiaires dudit prix. Depuis 1913 ans, la fondation Nobel décerne ledit prix aux personnes qui se distinguent dans différents domaines de la vie. Le Professeur Docteur Denis Mukwege est le 18e Africain. Il rejoint dans cette sphère la plus élevée des distinctions internationale, Nelson Mandela, Desmond Tutu pour ne citer que ceux-là.

Pour sa part, le Professeur Antoine Billy Bolakonga, Recteur de l’Université Mariste du Congo, s’est penché sur la Biographie de Denis Mukwege. Dans sa communication, le Recteur de cette Université d’obédience Catholique a présenté l’homme, ses origines, sa formation,son engagement et ses nombreuses distinctions sur l’échiquier international.

Billy Bolakonga a noté environ 21 prix, 5 distinctions universitaires et une légion d’honneur en France. Pour lui, Denis Mukwege est un Congolais hors du commun. A cet effet, il mérite tout le respect et l’admiration de ses compatriotes.
Enfin, Alphonse MAINDO, tout en fustigeant le fait que Denis Mukwege plusieurs fois décoré par le monde entier sauf dans et par son propre pays, tire dix leçons au regard de ladite distinction.
Il cite notamment, le triomphe de raison et de la compassion sur l’obscurantisme, de la dignité sur l’opprobre. Pour lui, c’est pratiquement le hasard du calendrier. Au moment où le pays se trouve à un carrefour crucial à savoir élections ou pas élections conduiraient à des troubles.
Aussi Alphonse MAINDO pense-t-il que Denis Mukwege est devenu une icône mondiale de la paix.
A cette occasion, il réaffirme son respect et admiration à l’homme. Motif pour lui d’affirmer que toute action paie toujours. « Cette enième reconnaissance à l’endroit de Mukwege en dit long », a-t-il martelé.

Reconnaissants le caractère critique de ces trois éminences grises, les journalistes se sont interrogés sur le pourquoi de leur attachement à Mukwege.
Sans équivoque, Billy Bolakonga, Alphonse Maindo et Antoine Ngute ont réaffirmé leur attachement aux valeurs et à l’excellence. Lesquelles valeurs Denis Mukwege les incarnent.
Christian U.

Les dépêches de la TSHOPO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *