Kisangani toujours sous alerte d’Ebola

Lecteur TRINITY

UN POINT DE LAVAGE DES MAINS DESORMAIS À L’ASSEMBLÉE PROVINCIALE POUR PRÉVENIR EBOLA

Depuis le lundi 10 septembre, c’est une file indienne qui s’observe à l’entrée principale de l’organe délibérant de la Tshopo. Ici, est installé un point de lavage des mains aux membres du personnel et leurs visiteurs pour prévenir des contaminations des maladies des mains sales dont l’épidémie d’ebola.
Ledit point de lavage est composé essentiellement d’un sceau en plastique d’environ 20 litres, et du savons. L’honorable Soleil MOSINDO NGANZI, Président intérimaire de l’Assemblée provinciale de la Tshopo explique à ses collaborateurs les méthodes universelles retenues pour rendre les mains propres.
Abordé par la presse de Kisangani, Soleil MOSINDO affirme que cette action vise non seulement à protéger son personnel face aux menaces de l’épidémie d’ebola qui fait déjà des victimes dans le Territoire de Mambasa dans la province voisine de l’ituri et dans la ville de Beni au Nord-Kivu mais surtout à alerter les responsables de différentes services institutions étatiques et les ETD (entité territoriale décentralisée) sur l’importance de rester vigilent afin de protéger la population de la Tshopo.

La mairie de Kisangani a installé son point de lavage des mains il y a plus d’un mois.
Lors d’un point de presse animé le soir du lundi dernier, l’ONG Actions pour la Justice, le Développement et les Droits Humains, AJDDH en sigle, a exprimé son grand étonnement de voir la ville de Kisangani manquer un laboratoire médical adéquat. Elle invite les autorités compétentes à trouver dans l’urgence une solution quant à ce.
Aux dernières nouvelles, les résultats de prélèvement du cas suspect de Kisangani sont négatifs, indique le laboratoire INRB de Beni.

OBAMA KASORO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *